Santé

14 juin : journée Internationale des donneurs du sang : Une occasion de sensibilisation pour sauver les vies humaines

C’est aujourd’hui vendredi 14 juin 2019, que le monde entier célèbre la journée internationale des donneurs du sang. Cette année, la journée est placée sous le thème: “Don de sang et l’accès universel à des transfusions de sang sécurisées en tant qu’élément pour atteindre la couverture sanitaire universelle”. Ce thème retenu par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), offre l’opportunité aux acteurs du secteur non seulement de sensibiliser les donneurs potentiels mais aussi de répondre à la question de savoir comment accéder à l’universalité des transfusions de sang pendant que les autres en ont les possibilités mais ils gardent pour eux-mêmes ? Pour répondre à cette interrogation, Géopolis Hebdo, est allé à la rencontre, mercredi 12 juin dernier, des agents de santé de l’hôpital CADC de Ndjili.

Pour Raúl Ngituka, infirmier de son état, “les critères pour devenir donneur bénévole du sang sont d’abord liés au fait que la personne puisse avoir un pourcentage de sang plus élevé, être en bonne santé mais aussi ne pas être infecté ou affecté par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) ou l’hépatite virale, avoir un bon poids correspondant à l’âge et être âgé de 18 à 60 ans .
Pour sa part Gabrielle Kenda, laborantine, explique comment les banques s’approvisionnent en sang, donne l’importance ainsi que l’inconvénient du sang qui provient des différents donneurs. “Nous initions des journées spéciales ou nous sensibilisons les gens sur le bien-fondé du don de sang et profitons par la même occasion d’approvisionner notre banque de sang par le Don bénévole de ceux qui se sentent intéressés par nous. Partant de l’importance, le sang donné vient au secours de ceux qui en manquent, mais cela peut avoir des inconvénients néfastes au niveau du partage, surtout lorsque le sang transfusé n’a pas été soumis à l’examination ou n’a pas reçu de traitement approprié. Cela peut entraîner des maladies physiques, spirituelles, ainsi que mentales”, a-t-elle précisé.

Divine Tshiani, donneuse bénévole relate sa petite histoire: “ Je suis donneuse il y a de cela 5 ans. Je ne vois aucun risque comme disent beaucoup de gens ou les communs de mortel. L’avantage est que je me fais contrôler à chaque fois que je fais un don de sang et cela me donne un comportement responsable”.

De toutes les informations recueillies sur le don du sang, dans le cadre de cette journée internationale, le gouvernement de la République, par l’entremise du programme national de transfusion sanguine “PNTS” en sigle, doit augmenter les fréquences de sensibilisation à travers tous les canaux de communication pour mieux véhiculer le message partout. Aussi, les personnes capables désireuses de faire le don du sang, sont invitées à intégrer le groupe de donneurs pour sauver de plus en plus les vies humaines.

Dorcas Kembi (Stagiaire de l’UNIKIN)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top