Politique

4ème Assemblée de l’A Web : La CENI mobilisée face à la désinformation des réseaux sociaux

4ème Assemblée générale de l’A WEB: les organes de gestion des élections appellent à des stratégies efficaces pour combattre la désinformation.

La Conférence Internationale sur “Les initiatives et les défis des Médias sociaux et les Technologies de l’information dans les Élections” a constitué le couronnement ce 4 septembre 2019 de la 4ème Assemblée générale de l’A-WEB à Bengalore, au sud de l’Inde. Les délégués des Organisations de gestion des élections qui se sont succédé sur le podium ont reconnu l’immensité des défis à relever face au recours aux réseaux sociaux par le temps qui court.

La tâche à abattre est tellement délicate que le président de l’Association Mondiale des organisations de gestion des élections M. Sunil Arora, lui-même, se place en première ligne pour aider les pays membres à se procurer les armes pour contourner d’éventuels pièges.

Quasiment tous les organismes de gestion des élections ont été confrontés d’une manière ou d’une autre à la virulence de la déformation de l’information électorale. Et les motivations des détracteurs sont difficiles à déceler vu la diversité du challenge conçu par des acteurs et ou parties prenantes et des objectifs qu’ils entendent atteindre.

Canal incontournable pour la diffusion rapide des informations, des échanges d’idées dans un contexte de forum avec à la clé une liberté de réagir qui souvent est au-delà des limites de l’inacceptable, les médias sociaux sont rentrés dans les stratégies de communication des institutions électorales. Ils y postent, comme beaucoup l’ont affirmé, la publication de programme des activités liées aux préparatifs des scrutins, aux candidats, à la campagne électorale, missions de sensibilisation ou d’éducation civique et électorale. Il est également apparu que quel que soit le niveau de l’anticipation, les mauvais renseignements révélés par les médias sociaux n’ont pas tendance à reculer, ils font leur chemin laissant la pénible tâche aux opérateurs électoraux de répondre par des actions concrètes.

Pour le Secrétaire général de l’A WEB M. Jonghyun Choe nouvellement installé, ce genre d’activités seront à multiplier, question de faire front commun pour sauvegarder les valeurs universelles de paix, de droit à penser librement et de démocratie car la sécurité et le bien être de beaucoup de citoyens éparpillés sur la terre en dépend.

Les participants aux assises de Bengalore ont relevé également l’influence d’acteurs étrangers dans la manipulation de réseaux sociaux souvent créés à dessein pour nuire et uniquement pour nuire. À cette préoccupation, les Commissions électorales ont été priées d’œuvrer en synergie avec leurs gouvernements respectifs pour des mesures de restriction à prendre à l’endroit des fauteurs de troubles.

C’est dans ce contexte qu’IFES envisage le développement de nouveaux outils technologiques et la mise à niveau de compétences pour faire face en des circonstances particulières.

La Commission électorale nationale indépendante, par la bouche de son Rapporteur, Jean Pierre Kalamba Mulumba N’galula, s’est dit réconforté par la prise de conscience de l’ensemble de tous ses paires face aux déviations des médias sociaux pour de solutions efficaces se rappelant d’ailleurs de moments difficiles endurés par la CENI lors des préparatifs techniques des élections voir le jour même des scrutins combinés du 30 décembre 2018 et la période du dépouillement. Donc l’événement en valait la peine.

A la clôture des assises de Bengalore dans l’Etat de Karnataka au sud de l’Inde, le nouveau Président de l’Association mondiales des Organisations de gestion des élections a tenu à souligner la nécessité du renouvellement sans cesse des sessions d’échanges et de renforcement de capacités en vue de meilleures pratiques électorales dans le monde. Il ne faut pas arrêter d’apprendre, a-t-il martelé car celui qui cesse de le faire arrête d’avancer.

Les solutions déjà proposées pour faire face à cette invasion des médias sociaux ont été présentées.

Ci-dessous, la comparaison de l’audience de la page Face Book et du compte Twitter de la CENI RDC avec celle de quelques pays africains membres de l’A WEB. La page Face book de la CENI RDC compte à ce jour 2737 followers et le compte Twitter plus de 65000 followers. Ce sont des audiences sûres à capitaliser afin de porter loin et à un public plus large la bonne information électorale. La CENI RDC est à ce sujet parmi les meilleures au sein de l’A WEB.

CENI

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top