Santé

6ième Congrès-AFMED : Oly Ilunga rassure aux congolais une couverture sanitaire Universelle pour bientôt

Le Ministre de la Santé Publique de la République Démocratique du Congo, Oly Ilunga, est intervenu, lundi 13 novembre 2017, à la 6ième édition du Congrès de l’Association des Anciens et Amis de la Faculté de Médecine de l’Université de Kinshasa, AFMED en sigle. Lors de cette édition, le Ministre a essayé de répondre à quelques questions de la presse. Parmi elles, celle relative à la possibilité ou non pour la RDC d’avoir une couverture sanitaire universelle pour sa population.  

Le membre du Gouvernement Tshibala en charge de la Santé a fait savoir que c’est important pour la RDC d’avoir une couverture sanitaire universelle pour sa population. Selon le ministre de la Santé, ceux qui aspirent à une couverture sanitaire universelle ne sont pas des fous. ‘’Ce sont des visionnaires, des stratèges.’’, a-t-il souligné.

Quant à savoir quand est-ce que cette couverture sanitaire universelle verra le jour, Oly Ilunga a affirmé qu’il s’agit d’un processus ou d’un cheminement.

Dans l’histoire de l’Humanité, il n’y a aucun pays qui s’est réveillé un matin pour déclarer que toute la population est couverte pour toutes les pathologies. Il a dans la même veine fait observer que même à l’époque de l’État providence ou l’État colonial, la couverture sanitaire universelle n’a jamais existé.

« La couverture sanitaire universelle ne se décrète pas. Ça ne vient pas comme un big-bang. C’est toujours un équilibre entre les besoins et les ressources disponibles.
C’est un cheminement, chaque nation à son cheminement », a-t-il déclaré.
Ce processus, explique Oly Ilunga, a 3 axes : 1. Population, 2. Paquet des soins, 3. Subvention de l’État. Sur le volet population, le ministre de la Santé a affirmé que la première marche de la couverture sanitaire universelle, concernera la mère et l’enfant. Car on ne peut pas prendre en charge toute la population et pour toutes les maladies.

Pour une raison simple, ce sont les deux catégories de la population les plus vulnérables avec des taux de mortalité élevés qui seront concernés par cette couverture sanitaire universelle.
‘’Afin d’améliorer les indicateurs de Santé en RDC, c’est vers eux d’abord qu’il faut améliorer la prise en charge car leur espérance de vie est aussi bas’’, soutient le ministre Ilunga.
« Commençons par soigner ceux qui ont le plus besoin des soins », a déclaré Oly Ilunga aux congressistes. ‘’Le choix fait par le gouvernement est éthique’’ se justifie le ministre, car, à l’en croire, la primauté est à accorder aux plus fragiles.

4 milliards USD par an, c’est l’évaluation par le Ministre de la couverture sanitaire universelle en RDC.

Selon lui, il faut que chaque congolais contribue pour 50$ par an.
Réaliste, Oly Ilunga affirme que le financement de la sécurité sociale en RDC dépendra de la vigueur de l’économie nationale. « C’est un challenge qui concerne tout le monde. C’est le niveau de développement de notre pays qui déterminera la proportion des personnes qui seront couvertes y compris la nature des soins qui seront pris en charge par les mécanismes de solidarité. », a-t-il souligné. L’État, informe-t-il, subventionne déjà les soins de santé via la prise en charge notamment des factures d’eau, d’électricité et le paiement des salaires des hôpitaux publics. Ceci, poursuit-il, c’est pour faire en sorte que l’accès aux soins de santé soit abordable. Vue la cherté actuelle des soins de santé, le Ministre a eu à recommander à ses confrères médecins d’abandonner la médecine à l’acte.
Oly Ilunga a trouvé des mots pour déplorer le fait pour certains hôpitaux de facturer les patients sous oxygène à 5.000 francs congolais l’heure.
Pour rappel, le 6ième Congrès de l’AFMED placé sous le thème « Médecine d’ici et d’ailleurs » a débuté avant-hier lundi 13 novembre à l’Hôtel Kempinski et s’y poursuit jusqu’au vendredi 17 novembre.

Blandine Bampala Katanga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top