Economie

Amélioration de la desserte en électricité : La réparation de la turbine G24/Inga au centre d’un échange entre le Président Tshisekedi et le Premier ministre japonais

Le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a échangé jeudi 30 Aouut dernier, avec le Premier ministre japonais Shinzō Abe sur l’appui à la réparation de la turbine G24/Inga II, en marge de la 7ème édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD), qui s’est tenu du 28 au 30 août 2019, à Yokohama, au Japon.
Selon le service de communication de la présidence, relayé par l’agence congolaise de presse, cet appui rentre dans le cadre du projet de réhabilitation de cette centrale hydroélectrique en vue d’améliorer et de stabiliser l’approvisionnement en électricité à Kinshasa et dans les provinces de l’ex-Katanga où la demande en énergie électrique est élevée.

Les deux personnalités ont également échangé sur l’appui du Japon au redressement du secteur minier par des études géologiques du Parc minier de la RDC ainsi que sur le renforcement des relations bilatérales, les ressources forestières, l’intégration de la RDC dans le projet du Corridor Nord, la protection de l’environnement et de la biodiversité. Dans le secteur des mines, la société «La Japan Oil, Gas and Metals National Corporation (JOGMEC)» avait, la veille, proposé au Président de la République ses services pour élaborer la cartographie minière de la RDC, en utilisant son centre qui est déjà opérationnel au Botswana.

La connaissance du potentiel minier de la RDC, a indiqué cette société, est d’à peine 29%, avant d’ajouter que le ministère des Mines, selon ses engagements contenus dans le rapport annuel de performance pour l’exercice 2019, ambitionne de porter le taux de connaissance du potentiel minier de «29% actuellement à 32% en 2019 avant de cibler 35% et 37 % respectivement en 2020 et 2021».

Evoquant le problème de la protection de l’environnement et de la biodiversité en RDC, le Premier ministre Shinzō Abe a fait savoir au Chef de l’Etat que le Japon est présent en RDC à travers le projet de renforcement du système de surveillance des ressources forestières et la promotion de la gestion durable des forêts et de la REDD +. Cette initiative, a-t-il dit, permet notamment de développer le cadre de recherche sur les ressources forestières, la base de données de surveillance et les plans opérationnels.

GH/ACP

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top