Economie

ANAPI : la 2ème édition des journées portes ouvertes clôturée sur une note de satisfaction !

L’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI) a refermé officiellement ses portes au public le samedi 11 mai dernier après trois jours consacrés aux journées portes ouvertes. Selon les organisateurs, plus de 5000 personnes ont assisté cette année à la 2ème édition des journées portes ouvertes au nombre desquelles, les parlementaires, les autorités politico-administratives, les investisseurs, les étudiants, les élèves, les chercheurs, les hommes et femmes des médias, les ONG de développement, les partenaires au développement, les mamans maraichères, pour ne citer que celles-ci. Ces visiteurs ont reçu des experts de l’ANAPI des pertinentes informations sur les réformes courageuses entreprises par le Gouvernement de la République pour l’assainissement du climat des affaires et des investissements et communiquées récemment à la Banque Mondiale (BM) pour leur prise en compte dans le prochain rapport Doing Business. Quelques personnalités politiques rencontrées sur place ont à la fois délié leurs langues et donné les raisons de leur passage au siège social de l’ANAPI devant le dictaphone des reporters de Géopolis Hebdo.

Thomas Luhaka Losendjola, Ministre national des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction (ITPR) : « Avant tout chose, je tiens à féliciter l’ANAPI pour cette initiative de pouvoir communiquer et informer chaque année les Congolais sur ce qui se passe dans notre pays, plus particulièrement les actions posées par le Gouvernement de la République pour l’assainissement du climat des affaires et des investissements. Deuxième chose, je la félicite pour cette façon de communiquer vis-à-vis de l’extérieur et pour la présentation aux participants des opportunités d’investissements en RDC. C’est une très bonne chose que je tiens à féliciter particulièrement. Mais en ce qui concerne les opportunités dans le domaine des ITPR, je vous dis qu’il y a énormément des possibilités, nous avons des routes à (re) faire dans notre pays. Donc, je pense que les gens qui veulent investir dans ce domaine, peuvent passer par l’ANAPI, porte d’entrée des investisseurs en RDC, pour avoir toutes les informations sur les projets bancables disponibles aujourd’hui et sur les autres projets qui nécessitent des études de faisabilité ».

Honorable Patrick Muyaya Katembwe, député national élu dans la circonscription électorale de Funa dans la ville-province de Kinshasa : « C’était un moment d’échanges, des discussions et des découvertes. Déjà deux éditions organisées en l’espace d’une année, cela prouve à suffisance qu’il y a une vision claire et un management 2.0 de l’équipe d’Anthony Nkinzo Kamole, ceux qui veulent investir chez nous (En République Démocratique du Congo) ont trouvé des réponses à toutes leurs préoccupations. Aujourd’hui, nous avons une vitrine que nous propose l’ANAPI afin de comprendre tout ce qui est entrepris pour l’assainissement du climat des affaires et des investissements. Les lois, nous en avons. Le problème, c’est de voir comment elles s’appliquent sur terrain et chercher des voies et moyens pour rectifier le tir en cas de problème. Je me devais d’être-là parce que, nous sommes censés suivre les activités de l’ANAPI. Les résultats qu’attendent de nous les électeurs dépendent étroitement de ce que l’ANAPI est en train de faire. Avec les efforts du Gouvernement, je crois, il y a nécessité qu’une connexion se fasse dès maintenant pour inaugurer des bons jours pour l’avenir ».

Quant au Dg de l’ANAPI, celui-ci a, dans son discours de circonstance, affirmé que les objectifs assignés à ces journées portes ouvertes ont largement été atteints. Ces journées portes ouvertes, a-t-il indiqué, ont permis d’informer le secteur public et privé, ainsi que les contributeurs congolais des réformes mis en place à l’aune des indicateurs Doing Business.

Le chef de l’ANAPI a rassuré que ces réformes sont réellement appliquées sur le terrain et que les services réformateurs ont eu le temps d’entrer en contact avec les bénéficiaires desdites réformes dans les différents secteurs de la vie économique.

Cette année, les journées portes ouvertes se sont focalisées particulièrement sur la communication autour des réformes mises en place pour assainir le climat des affaires par les services réformateurs eux-mêmes, avec un accent particulier aux réformes touchant aux indicateurs du Doing Business de la BM.

Il s’agissait : (1) D’informer le secteur privé et les contributeurs congolais du Doing Business sur les réformes mises en œuvre par le Gouvernement à travers les administrations et services publics pour assainir l’environnement des affaires et qui sont réellement appliquées sur terrain ; (2) De mettre les services réformateurs en contact direct avec les bénéficiaires des réformes pour mieux connaître les avancées réalisées dans divers secteurs ; (3) De collecter les différents avis et suggestions des bénéficiaires en vue de la planification des futures réformes ; (4) De susciter, dans le chef des institutions du pays (Présidence, Primature, Parlement et autres), un intérêt particulier, un engagement ferme et surtout, une forte implication dans le processus d’assainissement du climat des affaires en vue de contribuer à l’amélioration du classement de la RDC dans le prochain rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale pour lequel les réformes ont été communiquées en date du 30 avril 2019 à cette importante institution de Bretton Woods, et enfin ; (5) D’instaurer des champions des réformes à tous les niveaux, aussi bien du secteur public que celui du secteur privé.

Durant 3 jours, soit du 09 au 11 mai 2019, les services réformateurs ont été mis à la disposition du public afin de répondre à leurs préoccupations dans les moindres détails sur les différentes mesures que la RDC a eu à initier, à travers ses services compétents pour assainir l’environnement des affaires et des investissements.

« Ces contacts ont permis de collecter les différents avis et suggestions des bénéficiaires, en vue de la planification de futures réformes et de susciter dans le chef des institutions du pays un intérêt particulier, un engagement ferme et une implication dans le processus d’assainissement du climat des affaires et de l’amélioration du classement de la RDC dans le rapport Doing Business 2020 », a déclaré le patron de l’Anapi.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top