Economie

Avec Bilanga Palm Oil et Milona enterprises : Mark Bristow offre 15 000 emplois à la jeunesse du Haut-Uélé !

Kibali Gold Mine ne peut pas absorber toute la main-d’œuvre congolaise disponible, abondante et bon marché ! Cette phrase, Dr Mark Bristow, Président du conseil de gérance de Kibali Gold Mine, une joint-venture entre Barrick (45 %), Anglogold Ashanti (45 %) et la société parapublique congolaise Sokimo (10 %), ne cesse de la répéter au cours des conférences de presse trimestrielles de son entreprise. Pour répondre tant soi peu aux sollicitations diverses venant des communautés locales en matière d’emploi et conscient de sa responsabilité sociale (Norme RSE) dans le développement socio-économique de la province du Haut-Uélé, une région où elle opère qui dispose de beaucoup de terres arables pour diverses cultures, la Haute Direction de Kibali Gold Mine qui a pensé à l’après, a mis en place deux nouveaux projets. Des sources proches de son management, nous apprenons, au moment où nous mettons sous presse cette information, que son management va présenter dans les tous prochains jours au public deux grands projets intégrateurs qui survivront après la mine. Il s’agit de : (1) Bilanga Palm Oil (Projet d’huile de palme) et de (2) Milona enterprises (Culture de maïs, élevage, pisciculture et autres produits agricoles). Deux nouvelles sociétés agropastorales, filiales de Kibali Gold Mine. Lesdites sociétés auront leurs sièges sociaux à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC). Quant aux sièges d’exploitation, ceux-ci se seront installés dans la province du Haut-Uélé.

En effet, le projet d’huile de palme de Kibali Gold Mine a été révisé et est prêt à être lancé de façon graduelle. Selon nos sources, il est prévu que le projet, pour lequel Kibali pourvoira aux capitaux de démarrage, ainsi que le soutien et le parrainage nécessaires, donnera de l’emploi à éventuellement jusqu’à 15 000 personnes.

Une autre entreprise agroalimentaire importante, le projet de maïs, progresse également et son champ pilote a démontré, selon les rapports préliminaires de ces ingénieurs agronomes, qu’il est possible de récolter deux fois l’an. Voilà les deux grands projets économiques intégrateurs qui vont non seulement booster l’économie locale via la relance de l’agriculture mais aussi retransformer la jeune province du Haut-Uélé en grenier agricole pour les provinces voisines.

Pour rappel, Kibali Gold Mine est une joint-venture entre Barrick (45 %), Anglogold Ashanti (45 %) et la Société Minière de Kilo-Moto (10 %). La mine de Kibali est l’une des plus grandes mines d’or d’Afrique située au Nord-Est de la RDC, à environ 220 Km à l’Est du chef-lieu de la province du Haut-Uélé, Isiro. La mine a produit son premier lingot d’or, le 24 septembre 2013, en légère avance sur son calendrier. Elle est développée et exploitée par Barrick Gold Corporation. Quant aux réserves du site, elles sont estimées à 11 millions d’onces d’or.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top