Economie

Bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat : Un atelier d’évaluation de la réforme organisé à Kinshasa

Il s’est ouvert mercredi 6 février 2019 à Kinshasa, un atelier d’évaluation de la réforme sur la bancarisation de la paie des agents et de l’Etat. Les Travaux qui se clôturent ce vendredi ont été ouverts par le Ministre d’Etat en charge du Budget, Pierre Kangudia Mbayi. Pendant 3 jours, les participants venus du comité de suivi de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat et de l’Association Congolaise des Banques (ACB), ont tablé sur les forces et les faiblesses de la réforme sur la bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat.

A en croire le Directeur du Comité de suivi de la paie, le taux de la bancarisation a atteint 88,8 huit ans après le lancement de la réforme. « Les agents et fonctionnaires de l’Etat ont l’avantage d’accès au crédit bancaire, le compte reliquat paie des salaires a un solde de 125,2 milliards de francs congolais au 5 février 2019 » a déclaré Jean-Louis Kayembe. Cependant, il fait savoir que l’objectif de cet atelier est de permettre à tous les intervenants dans la réforme sur la bancarisation d’aboutir à des mesures concrètes et réalistes pour l’amélioration de la mise en œuvre de la réforme, et élaborer un plan d’actions à court et moyen terme du comité de suivi de la paie.

Pour le Ministre d’Etat en charge du budget qui a présidé la cérémonie d’ouverture, les travaux lancés s’inscrivent dans une perspective nouvelle de mettre à la disposition du gouvernement un état des lieux sans complaisance de cette importante réforme, assortie des propositions de mesures nécessaires à son parachèvement. Pierre Kangudia Mbayi a également saisi cette opportunité pour saluer le travail abattu jusqu’ici par toutes les parties prenantes à la reforme. Il dit penser particulièrement au comité de suivi de la paie, à l’Association Congolaise des Banques (ACB), aux institutions, sans oublier les principaux bénéficiaires de cette réforme que sont les agents et fonctionnaires de l’Etat pour leur implication dans ce processus ainsi que l’accompagnement du banc syndical.

Le Ministre d’Etat en charge du budget a rappelé à l’assistance l’objectif de la bancarisation qu’est la maitrise des effectifs et de la masse salariale des agents et fonctionnaires de l’Etat. Selon Kangudia Mbayi, la bancarisation permet aux fonctionnaires de bénéficier effectivement de la totalité de leurs salaires, les mettant ainsi à l’abri de diverses ponctions comme quand ils étaient jadis victimes dans le cadre de la paie manuelle effectuée par caisse comptable. « Rendu possible grâce à l’avènement de l’AFDL, la paie par voie bancaire avait connu un temps mort à cause de la résistance des tenants de l’ancien système de la paie par voie comptable », a révélé le ministre qui dénonce les manœuvres de ces tenants de l’ancien système.

« Remis en vigueur en 2011 par le gouvernement, la paie par voie bancaire a déjà fait l’objet de deux évaluations en Mars 2015 et Juin 2017. Celles-ci ont permis notamment de mettre en lumière non seulement les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la réforme, mais aussi des difficultés rencontrées sur le terrain », a souligné Pierre Kangudia.

Au titre des progrès réalisés, le patron du budget en RDC note entre autres, pour les agents et fonctionnaires de l’Etat, « la régularité de la perception de l’intégralité de leurs salaires, l’accès aux divers services bancaires comme les crédits, grâce à l’ouverture des comptes et à la confiance qui s’est installée entre les banques et les fonctionnaires. Pour le gouvernement, la maitrise progressive des effectifs, la détection des doublons et des fictifs dont les économies réalisées ont permis la mécanisation en 2017, des milliers de nouvelles unités sans augmentation de la masse salariale ». Beaucoup, selon le ministre Pierre Kangudia, préfèrent fustiger la réforme, mais sans pour autant évoquer les avancées déjà enregistrées.

Théodore Ngandu

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top