Sport

CAN 2019 : La CAF se réunit à Accra ce vendredi

Il sera examiné à Accra, la capitale Ghanéenne, ce vendredi 30 novembre 2018, par le comité exécutif de la Confédération Africaine de Football, la question de la tenue de la coupe d’Afrique des Nations 2019 qui se tiendra au Cameroun.

Les inspecteurs de la Confédération Africaine de Football (CAF) ont eu à effectuer une double inspection notamment sur le plan sécuritaire et sur le plan des infrastructures. Principalement dans des stades et dans des lieux d’hébergements. Après cette réunion des dirigeants de la Confédération Africaine de Football, une autre réunion sera tenue pour le maintien ou non de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun. Si le Cameroun est écarté, la Confédération Africaine de Football devra relancer une nouvelle procédure d’appel à la candidature, notamment des Pays qui veulent organiser la coupe d’Afrique des Nations à domicile pour en effet désigner un autre Pays hôte.

Le Maroc, candidat malheureux à l’organisation de la coupe du monde 2026 qui a été attribuée aux Etats-Unis d’Amérique, au Mexique et au Canada, est régulièrement cité dans les médias comme possible remplaçant du Cameroun. La Coupe d’Afrique des Nations-2019 doit se tenir en juin 2019. Le 29 septembre, lors d’un comité exécutif organisé à Charm el-Cheikh en Egypte, la confédération africaine avait pointé un retard important dans la réalisation des infrastructures nécessaires à la tenue de la Coupe d’Afrique des Nations-2019 au Cameroun. Toutefois, le président Ahmad Ahmad avait déclaré en début du mois d’octobre, lors d’une visite effectuée au Cameroun, que la confédération africaine de football n’avait pas de plan B. La CAF n’a jamais réfléchie à un retrait de la coupe d’Afrique des Nations au Cameroun, cela dépend du Cameroun. A Charm el-Cheikh en septembre, Hapi Dieudonné, responsable à la fédération camerounaise de football, avait rassuré que le Cameroun serait prêt pour organiser la coupe d’Afrique des nations 2019. Le Cameroun connait actuellement un contexte sécuritaire très tendu avec des attaques persistantes des djihadistes de boko haram dans le nord du Pays et un conflit entre l’armée et des séparatistes dans les deux régions anglophones du Pays.

Joël Bolongo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top