Politique

Candidat 508 à la Lukunga : Henri Mova parmi les siens à Kintambo : La dévotion d’un homme d’Etat

Henri Mova Sakanyi a pris part au culte de l’église Néo Apostolique dimanche dernier au stade Vélodrome de Kintambo. Le « service divin » organisé dans cette enceinte sportive a été l’occasion pour les apôtres et évêques de cette église de professer les valeurs de l’amour. Un thème dans lequel a dû se reconnaitre le professeur, lui le chantre du Ubuntu.

Dimanche 2 décembre au stade Vélodrome de Kintambo, le ciel est particulièrement capricieux. La pluie qui menace de tomber va finalement tremper l’enceinte sportive de la première des communes de Kinshasa en même temps qu’elle arrose toute la capitale de la République Démocratique Congo. Pendant ce temps, dans une salle voisine du Vélodrome, Henri Mova Sakanyi, candidat à l’élection législative nationale est entouré des siens. Des jeunes lui vouent un attachement qui n’a d’égal que son engagement dans la politique de la RDC, c’est-à-dire sans borne.

 

Homme des lettres avec une trentaine d’ouvrages à son actif dont le dernier, « le manifeste des jeunes, Ubuntu », ministre pour la première fois en 1997 dans le premier gouvernement de Laurent-Désiré Kabila, alors qu’il était âgé seulement d’une trentaine d’années, Mova qui a pris racine en tant qu’homme politique depuis, ne s’est jamais dérobé de son engagement pour la gestion de la chose publique. Professeur à l’Université de Kinshasa, Vice-premier ministre, Henri Mova à qui les admirateurs, présents dans la salle, tissent les lauriers sous sa musique de campagne, avait été quelques minutes plutôt parmi les fidèles de l’église Néo Apostolique au stade Vélodrome à l’occasion d’un « service divin spécial » officié par l’apôtre Michael Deppner.

Ce culte a réuni, apôtres, évêques venus aussi bien du district apostolique de Kin Sud-Ouest que du Congo profond. Quant aux fidèles, ils sont venus de Sélembao, de Kintambo et de Ngaliema. Le service divin spécial intervient souvent une fois l’an. Pour cette année, une devise on ne peut plus claire a été choisie : être « fidèle à Christ ». La devise prône l’attachement à des bonnes valeurs. Au cours de son homélie, l’apôtre Deppner, versets bibliques à l’appui, a mis un accent particulier sur l’amour que les chrétiens se doivent d’avoir les uns pour les autres.

Le candidat 508 qui a répondu à l’invitation de la hiérarchie de Néo Apostolique a du se reconnaitre dans le thème qui a été développé, lui le chantre du Ubuntu, cet humanisme qui prône le vivre ensemble. Si ce leader politique se montre attaché et dévoué pour les siens, ces derniers le lui rendent bien. Ils sont plusieurs, à l’instar, de cette dame qui dimanche dernier au Vélodrome, a dit apprécier l’attachement aux valeurs chrétiennes du professeur et son « sens de l’humilité » lui qui a su affronter le mauvais temps de ce jour, restant sous la chapelle jusqu’à la fin du service divin.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top