Politique

Candidat à la présidentielle 2018 : Emmanuel Ramazani Shadary : Le parcours d’un homme sur qui repose la confiance du chef

Le secrétaire permanent du Parti du peuple Pour la Reconstruction et la Démocratie a été désigné candidat du Front Commun pour le Congo. Au terme des rumeurs, spéculations et d’un très long suspens, l’ancien président du groupe parlementaire du PPRD aura la lourde tâche de représenter cette large coalition à la présidentielle. Lorsqu’il avait été nommé secrétaire permanent du parti présidentiel, Emmanuel Ramazani Shadary n’avait de cesse de répéter que le chef de l’Etat, par ailleurs autorité morale de la majorité, lui avait confié pour mission de Conduire leur formation politique aux élections et de gagner à tous les niveaux. Alors qu’il savait sa mission ne pas être de tout repos, Shadary s’était mis à la tâche avec une abnégation rare. Il avait eu à redynamiser sa formation politique dans les différents districts de Kinshasa, dans le grand Equateur, le Grand Katanga, le Kongo Central, Etc. Sous sa houlette, le parti présidentiel avait repris de couleur. Mais comment ne pouvait-il pas réussir, lui qui a su gérer avec adresse des dossiers chauds lorsqu’il était en charge du ministère de l’Intérieur. En effet, lorsqu’il avait été porté à la tête du ministère de l’intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary avait hérité d’une situation plus que sensible notamment dans le Kasaï où le phénomène Kamuina Nsapu battait son plein. C’était aussi la Période où pygmées et bantous s’entredéchiraient dans le Tanganyika. La période également du vote de la loi électorale. Toutes les poudrières avaient été désamorcées avec une dextérité qui avait forcé l’admiration de plusieurs. En tant que candidat du FCC, Shadary, habitué du travail de terrain, sera un joker qui, peut-être, fera gagner la plateforme présidentielle. Celui qu’on appelle aussi « coup sur coup » passe pour un dur pur jus aux yeux de beaucoup. Mais qui est-il au juste ?

Cinq mois après l’indépendance du Congo Belge, soit un certain 29 novembre 1960, un bébé nait de l’union matrimoniale de feus Bakali Ramazani et Sifa Tabu, plus précisément à Kasongo. Nous sommes dans le groupement de Kilunguyi, secteur de Bangubangu, territoire de Kabambare, province du Maniema. Le couple Bakali décide de donner à son bébé de sexe masculin le nom d’Emmanuel Ramazani Shadary.

Déjà, à observer ses réflexes et gestes aussitôt après sa naissance, une sage-femme qui assistait maman Sifa Tabu s’écria : « il sera très éveillé et très intelligent ». L’oracle de la sagefemme s’est réalisé lorsqu’à la fin de ses études primaires en 1974, il réalise 86.4 % pour obtenir son certificat qui lui sert de visa pour entamer les études secondaires. Là encore, Emmanuel Ramazani Shadary confirme la prophétie de la sagefemme de Kasongo en achevant ses humanités pédagogiques avec 73 %.
Lauréat de son école, Ramazani Shadary est admis à l’Université de Lubumbashi à la faculté des Sciences sociales, administratives et politiques. Du premier au deuxième cycle, il en sort en 1987 avec cinq distinctions. Il est de ce fait surnommé « coup sur coup » par ses contemporains. C’est avec la mention la plus grande distinction qu’il termine son troisième cycle en science politique et administrative à l’Université de Kinshasa où il est doctorant depuis 2015. Le français, le lingala, le swahili et l’anglais (moyen) sont les langues de prédilection.
Marié à Madame Wivin Paipo Ngweli, Emmanuel Shadary est père de 8 enfants et traîne derrière lui une bien longue expérience. Ce, comme assistant et directeur général d’enseignement supérieur et universitaire, acteur de la société civile au Maniema et à la conférence nationale souveraine, administrateur de territoire assistant, puis administrateur de territoire titulaire, vice-gouverneur puis gouverneur du Maniema (1998-2001) sous Mzee Laurent Désiré Kabila. Membre co-fondateur du PPRD en 2002, il en devient secrétaire exécutif national en charge du processus électoral et de la discipline de 2005 à 2015.

En 2006 et 2011, il est deux fois élu député national dans la circonscription de Kabambare. Pendant la même période, il est directeur de campagne du candidat président Joseph Kabila au Maniema. Vice-président (2006 – 2011) puis Président de la commission PAJ de l’Assemblée nationale, il assumera par la suite les fonctions du Vice-président et Président du groupe parlementaire PPRD, de coordonnateur de la majorité parlementaire à la chambre basse du parlement.

Le 17 mai 2015, en récompense pour ses mérites et succès dans des crises politiques, celui qu’on surnomme encore « l’homme des situations difficiles » est désigné secrétaire général adjoint du PPRD par son Initiateur, Joseph Kabila Kabila. Aux dialogues de la cité de l’Union africaine et de la CENCO, il est désigné chef de la délégation de la majorité présidentielle et joue un rôle de premier plan avec le concours d’autres de ses camarades pour arriver à la formation du gouvernement de l’union nationale. A la faveur de ce gouvernement, il est nommé, sous Samy Badibanga et reconduit sous Bruno Tshibala, comme Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur et sécurité. Fonction qu’il assumera jusqu’au 20 février 2018 avant d’être remplacé par Henri Mova Sakanyi. 14 mois après sa prise des fonctions à ce ministère, il laisse un bilan élogieux sur le plan sécuritaire en réduisant les foyers de tension ou en les éliminant totalement. Et sur le plan politique, il a le mérite d’avoir défendu la loi électorale au parlement congolais, loi qui a été une étape importante pour amener, le pays aux élections libres, démocratiques et transparentes.
C’est le lundi 26 février 2018 que l’initiateur du parti Joseph Kabila Kabange l’a nommé sur sa décision au poste de Secrétaire permanent du PPRD chargé de gérer le parti au quotidien et de préparer les élections à venir. Sous son leadership, le parti présidentiel avait repris du tonus.

Patrick Ilunga et Louis D’or Balekelayi

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top