Economie

CEEAC : Après la 2ème Réunion du comité de pilotage de la réforme : Le Secrétaire Général Ahmad Allam-Mi fait rapport au Président Ali Bongo Ondimba

Le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a reçu en audience mardi 6 Août 2019, au palais présidentiel, Ahmad Allam-Mi et Alain Claude Bilie-By Nze, respectivement Secrétaire Général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et Ministre des affaires étrangères du Gabon. Au cours de cet entretien, les deux personnalités ont fait au Chef de l’Etat le compte rendu de la deuxième réunion du Conseil des ministres du comité de pilotage de la réforme institutionnelle de la CEEAC, réunion qui s’est tenue à Libreville du 25 au 27 juillet 2019. Cette réunion a permis l’adoption des textes importants de la nouvelle architecture de la CEEAC.

D’entrée de jeu, le Secrétaire Général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale, a remercié le Président de la République Ali Bongo Ondimba pour le soutien qu’il accorde à l’organisation sous régionale, notamment en acceptant d’octroyer un local prestigieux qui lui servira de nouveau siège, témoignage de l’importance qu’accorde le Chef de l’Etat Gabonais, en sa qualité de président en exercice de la CEEAC à l’intégration et au maintien de la paix dans la sous-région. Ahmad Allam-Mi et Alain Claude Bilie-By Nze, ont ensuite, dévoilé au Président Ali Bongo les différentes résolutions de la 2ème Réunion du conseil des ministres membres du comité de pilotage de la réforme de la CEEAC.

Il faut indiquer que la première réunion du conseil des ministres qui s’est tenue au mois de juin a permis d’adopter le texte portant révision du traité instituant la CEEAC. Les assises de la deuxième réunion du conseil des ministres intervenue en juillet se sont déroulées sur le sol Gabonais, sur convocation du Ministre des affaires étrangères en sa qualité de Président du comité de pilotage de la réforme institutionnelle de la CEEAC et conformément au communiqué final la XVIème Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEEAC. Ces réunions ont connu la participation des Ministres et représentants des Etats membres et des institutions tels que : La République d’Angola, la République du Burundi, la République du Cameroun, la République centrafricaine, la République du Congo, la République Démocratique du Congo, la République Démocratique de Sao Tomé et Principe, la République Gabonaise, la République de Guinée Equatoriale, la République du Rwanda et la République du Tchad. Les Ambassadeurs et les Représentants des organisations internationales accréditées au Gabon ainsi que les hauts responsables de la Commission de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), du Bureau Régional des Nations unies pour l’Afrique Centrale (UNOCA) et de l’Union Africaine (UA) ont également pris aux assises.

La RDC était représentée à ces deux réunions par le Professeur Michel Bongongo, Ministre intérimaire de la défense. La délégation congolaise comprenait également des experts du Ministère des affaires étrangères et de la défense nationale. Il était question au cours de ces travaux de Libreville, d’examiner et d’adopter des projets de textes fondamentaux de la Réforme institutionnelle de la CEEAC ainsi que du plan d’action de mise en œuvre de cette réforme. Les différents intervenants ont souligné la nécessité d’accélérer la réforme de la CEEAC au regard de son rôle dans la réalisation des axes prioritaires de la vision 2025 de la Communauté, de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et de l’Agenda 2030 des Nations Unies.

Le Président du Comité de pilotage a, de manière particulière, insisté sur la nécessité d’aboutir aux résultats conformes aux hautes directives des Chefs d’Etats et de Gouvernement sur l’urgence de la réforme institutionnelle de la CEEAC. Concrètement, les ministres ont pris acte du rapport sanctionnant les travaux du 4ème CTE tenu à Libreville en Juin dernier. Ils ont examiné et validé le projet des textes révisant le traité instituant la CEEAC sous le prisme de la rationalisation, à savoir l’efficacité, l’efficience et la réduction des coûts de fonctionnement des structures. Ce projet des textes voté, consacre la mutation du Secrétariat général de la CEEAC en Commission, composée de 7 commissaires y compris le président et le vice-président ; l’intégration harmonieuse du COPAX dans l’architecture institutionnelle de la communauté.

Le comité de pilotage a aussi, au cours de ces assises de Libreville, adopté le plan d’actions de la mise en œuvre de la réforme et cela dans son contenu et dans son chronogramme de mise en œuvre. Autres projets importants ont été renvoyés à une session ultérieure notamment l’examen des projets des textes sur le cadre organique, le statut du personnel, le règlement financier et le protocole du COPAX.

Au terme de leurs assises, les Ministres membres du comité de pilotage de la réforme de la CEEAC ont exprimé leur gratitude au Président Gabonais Ali Bongo Ondimba, au Gouvernement et au peuple de la République Gabonaise pour l’accueil chaleureux, la solidarité témoignée et les grandes marques d’attention dont ils ont fait l’objet durant leur séjour à Libreville. Ces remerciements ont été réitérés mardi 6 Août lors de l’entretien que le Président Ali Bongo Ondimba a accordé au Secrétaire Général de la CEEAC et au Ministre gabonais des affaires étrangères et Président du Comité de pilotage de la Réforme de la CEEAC.

Théodore Ngandu

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top