Société

Cérémonie de bénédiction des semences : LE FORUM DES ROIS D’AFRIQUE DANS LE GWESHE POUR UNE CULTURE FRUCTUEUSE

Terre bénie de Walungu qui fut visitée par les têtes couronnées d’Afrique. Les Rois et Princes du continent sont venus visiter le Bushi, cette terre sacrée à l’occasion de la cérémonie des semences ; cérémonie centenaire qui sied à la nature et au sens même du Gweshe dont la terre est une valeur centrale dans la formulation du destin de ce grand peuple. En communion avec d’autres grands chefs réunis au sein du Forum des Rois d’Afrique, ils se sont déplacés vers cette partie du pays pour visiter l’hôte des lieux, sa Majesté le Mwami Pierre Ndatabaye Weza 3. A la tête de cette forte délégation, sa Majesté Munongo Msiri Godefroid Mwenda Bantu, chairman du Forum venu de Garengaze dans le Lualaba, le Roi Fit du Ghana ; le Sultan Bajan du Mali, le Mwanagana Kalamba du Kasaï, le Grand Chef Kamwena Nsapu du Kasai, le Chef Kawaya du Maniema, le Prince Nkonko des Bakuba, et le Prince Bekanga de l’Equateur. Ils sont tous venus participer à cette cérémonie traditionnelle.

C’est au stade de Mufundwe que les activités de la tradition « Mubande » ont eu lieu devant une population nombreuse venue honorer son Mwami et ses invités de marque. Cette tradition est en réalité une sagesse issue de la connaissance des ancêtres et de leurs rapports à la nature à qui ils savent devoir leur survie et de leur vie. C’est pourquoi le chef des terres, le Mwami, remet des semences aux fermiers et autres pour que ceux-ci travaillent et tirent de la terre ses bénédictions. Cette remise est donnée aux chefs de groupements qui à leur tour font la distribution équitable.

Il faut signaler que le Gweshe est constitué des plusieurs regroupements dont Burhinyi, Kaziba, Lwindi, Ngweshe, Kabare, Nindja, Chinda, Luhwindja . C’est ici où on voit remonter la nostalgie de cette Afrique Précoloniale qui avait le secret de l’équilibre des forces et d’une justice distributive impeccable. Le Mwami Ndatabaye, Doyen des Rois avec un règne de 75 ans, est un grand sage qui a su mener de front la protection de l’identité et valeurs Shi et sa participation comme grand peuple à la Nation Congolaise . Il a donc béni les semences et a remercié les autorités de la république pour la paix, car cette cérémonie avait été interrompue par le passé à cause de l’insécurité et il se fait une joie de constater que depuis trois ans, elle est devenue régulière. Les paroles royales furent prononcées pour souhaiter une saison culturale fructueuse dans le Gweshe. Et quand on sait que les bashi aiment travailler la terre et que chaque famille se donne le devoir de tirer profit de la fertilité de ce sol, on comprend l’enthousiasme avec lequel ils ont applaudi leur Mwami.


Ayant pris la parole au nom du Forum des Rois et en son nom comme Roi des Bayeke, le Mwami Mwenda Munongo a dit toute sa satisfaction de l’accueil leur réservé et a déclaré que sa présence dans le Gweshe était l’accomplissement d’une promesse qui datait déjà du Mwami Shyombeka son père et du Mwami Mwemera qui n’ont pu avoir l’occasion de visiter la grande chefferie de Gweshe. Et pour lui, cette visite est une dette payée à l’histoire et un raffermissement des liens entre les différents royaumes traditionnels qui sont aujourd’hui gardiens des valeurs et traditions ancestrales.

Des mots puissants et sincères qui ont été ressentis de la bonne manière par les populations venues à cette cérémonie. Il faut signaler qu’à cette grandiose manifestation, avait aussi assisté le directeur de cabinet du Chef de l’Etat, l’honorable Vital Kamerhe. Dans son mot, le pacificateur a rappelé l’importance de l’agriculture et du travail communautaire et a réaffirmé la volonté du chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, de faire aboutir tous les projets en faveur des masses paysannes.

Par ailleurs, il faut indiquer que cette cérémonie de semence fut précédée la veille, par une autre dénommée « kubonwa » qui consiste à la reconnaissance des héritiers des chefs des villages décédés et qui n’étaient pas encore connus du mwami.

Il convient de signaler que cette grande délégation des Rois et Princes d’Afrique venait du Lualaba chez Mwami Mwenda Bantu pour le vingtième anniversaire de son sacre. A Bunkeya, les festivités ont duré plusieurs jours et ont accueilli ces grands chefs (Géopolis hebdo y reviendra abondamment dans ses prochaines éditions).

      

S’il faut revenir sur la force de ces structures traditionnelles, et de s’en inspirer, il est essentiel d’indiquer que, dans la gestion de son pouvoir, le mwami est secondé par un conseil de sages, un parlement représentant non seulement sa cour, mais aussi chacun des groupements composant sa royauté. Pour l’administration courante, chaque royauté est divisée en groupement. En guise d’exemple, Ngweshe est constitué de 16 groupements (Walungu, Izege, Ikoma, Lurhala, Kaniola, Mulamba, Mushinga, Muzinzi, Nduba, Nyangezi, Kamisimbi, Lubona, Rubimbi, Irongo, Luciga et Kamanyola).

Chaque groupement est dirigé par un représentant du Mwami, un chef de groupement, qui exerce son pouvoir par délégation. Le groupement est à son tour subdivisé en villages, dont chacun est dirigé aussi par un représentant du Mwami. À ce niveau, le pouvoir du Mwami est très proche des administrés, dans la mesure où c’est à celui-ci qu’il revient d’assurer la justice distributive au nom du Mwami. Il répartit et octroie des terres aux habitants, il assure la cohabitation et organise la sécurité dans les quartiers du village.
A 83 ans d’âge, le Mwami Ndatabaye assume son devoir avec une dignité et une noblesse exemplaire.

WAK

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top