Politique

Course à la présidence du Sénat : Bahati Lukwebo justifie sa candidature

Visiblement, on se dirige vers un duel Alexis Thambwe Mwamba et Modeste Bahati Lukwebo au perchoir de la chambre haute du parlement. Si pour le premier, c’est la méga plateforme FCC (Front Commun pour le Congo) qui l’a mandaté, ce n’est pas le cas pour le second qui lui, est porté par son regroupement politique AFDC et Alliés. Au cours d’une interview accordée à la Radio France Internationale (RFI), jeudi 4 juillet, Modeste Bahati Lukwebo a expliqué la raison d’être et le bien-fondé de sa candidature à la présidence du Sénat.

A en croire cet ancien ministre du plan, c’est pour sauver le FCC et pour lui éviter un autre échec comme celui subit lors de l’élection présidentielle de 2018 qu’il a décidé de postuler : «C’est la démocratie et j’ai confiance dans le fait que les sénateurs sont des gens mûrs, qu’ils soient du PPRD ou d’autres regroupements», a déclaré Modeste Bahati Lukwebo. Et d’ajouter : «Ils comprendront que ma démarche, c’est pour sauver notre famille politique, le FCC, pour lui éviter un échec comme celui que nous venons de connaître à la présidentielle. Ce sont ces mauvais castings, ces mauvais choix qui font que nous échouons.»

Pendant ce temps, au Front commun pour le Congo on ne jure que par la candidature de Thambwe Mwamba, désigné par l’autorité morale Joseph Kabila. Si pour les uns la démarche de Modeste relève de la démocratie, les autres par contre considèrent cela comme une sorte de rébellion et une violation des consignes édictées par cette plateforme électorale devenue politique au lendemain des élections du 30 décembre 2018. C’est pour dire que l’opinion nationale voir internationale risque de revivre le scénario She Okitundu alors mandaté par l’ancienne majorité présidentielle et Léon Kengo wa Dondo de l’opposition dite républicaine.

Rappelons que, le leader du regroupement politique AFDC-A Modeste Bahati Lukwebo, s’est porté candidat au perchoir de la chambre haute du parlement en contradiction avec l’autorité morale de sa plate-forme le Front Commun pour le Congo Joseph Kabila, qui a présenté la candidature de l’ancien ministre de la Justice et Garde des Sceaux Alexis Tambwe Muamba. Cependant selon plusieurs observateurs il a peu de chance de l’emporter face au candidat officiellement désigné par le FCC. La Coalition de Joseph Kabila qui appelle déjà tous les sénateurs à voter pour l’ancien ministre de la Justice.

Théodore Ngandu

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top