Politique

Crise à l’UDPS : Le Caucus des élus pour le retour à l’ordre avant les obsèques du Sphinx

Face à la crise qui prévaut au sein de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), au lendemain de la désignation de Jean-Marc Kabund au poste de président intérimaire, les députés nationaux membres de cette formation politique sont sortis de leur silence. Dans une déclaration politique rendue publique mercredi 22 mai au palais du peuple, ces élus nationaux se disent indignés de cette situation qui ternit l’image du parti et qui ne pourra pas permettre au Président Félix Tshisekedi de bien assumer ses hautes fonctions au sommet de l’État. Comme piste de solution, les élus UDPS à l’Assemblée nationale appelle au respect pur et simple des textes qui régissent le parti, notamment par la mise en place d’un directoire pouvant conduire le parti jusqu’au choix du nouveau président.

Pour ces députés nationaux membres du parti de la 10eme rue limete, la crise actuelle est née du refus de la mise en place du directoire par le Secrétaire général faisant fonction de président de l’UDPS et de sa détermination à vouloir continuer à gérer seul parti. Ces élus UDPS condamnent les incidents ignobles qui ont été occasionnés à la résidence du feu Étienne Tshisekedi par des personnes qui n’avaient jamais compris le combat du feu Tshisekedi qui avaient, disent-il, sacrifié sa vie à la défense de l’État de droit.

Les députés de l’UDPS qui se disent par ailleurs à la désignation d’un secrétaire général par un président intérimaire recommande aux uns et aux autres le respect des textes qu’implique l’État de droit. ” Aucun individu ni groupe d’individus ne saurait être autorisé à remettre en question le credo de l’État de droit que prône l’UDPS qui a lutté pendant plus de 37 ans.
La crise actuelle à l’UDPS étant essentiellement juridique, sa résolution devrait aussi être fondamentalement juridique, estiment ces élus du peuple qui précisent notamment que cette résolution passe par le respect des textes, en l’occurrence les statuts du parti, qui préconise la mise en place immédiate d’un directoire constitué du Président de la CEP, de celui de la CDP et du secrétaire général qui vont collégialement gérer le parti jusqu’à l’organisation d’un congrès qui élira un nouveau président de l’UDPS. Les statuts seront par la suite amendés pour consacrer un rôle particulier au Président Félix Tshisekedi qui deviendra officiellement l’autorité morale du parti.

Les députés UDPS exigent ainsi à toutes les personnes concernées dans la crise de se mettre d’accord, dans l’intérêt supérieur du parti pour organiser la toute première réunion du directoire qui devrait en principes intervenir avant le rapatriement de la dépouille mortelle d’Étienne Tshisekedi fixée au 30 mai prochain.

Geopolis hebdo.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top