Economie

Croissance économique : Le COMESA pour une politique compétitive d’un marché commun

La commission de concurrence du COMESA (Comesa Competition Comission, CCC) a clôturé, hier mardi à Nairobi, au Kenya, son séminaire de sensibilisation des journalistes spécialisés en économie. Pendant deux jours, les professionnels de médias originaires des pays membres de cette organisation régionale ont été sensibilisés sur les questions touchant au développement des échanges commerciaux au sein du marché commun du COMESA, lequel est riche de 21 pays. L’atelier ainsi organisé, le 6ème du genre depuis la mise en place de la CCC, a eu pour thème : « renforcer le commerce entre les Etats membres par la création d’un marché compétitif ». Hormis ce thème central, les travaux de sensibilisations se sont déroulés en 8 sessions interactives, dont chacune a eu un thème spécifique. Mais au-delà de l’éclatement des thèmes, l’essentiel de la sensibilisation a tourné autour de l’environnement dans lequel baigne le marché commun du COMESA aujourd’hui, ainsi que les défis du travail des journalistes à l’ère du numérique.

Dès son premier message aux professionnels des médias, Georges Lipimile, Directeur et chef de l’exécutif de la Commission concurrence du COMESA a tenu à rappeler que les journalistes jouent un rôle fondamental dans la propagation ou la publicité des règles qu’impose un marché commun. Aussi, Lipimile a insisté sur le fait que les journalistes se doivent d’éduquer et d’établir le pont, ô combien important entre d’une part, la Commission (CCC) ; les consommateurs, et d’autre part, les gouvernements dans chaque pays membre du COMESA en ce qui concerne les règles et principes du marché commun, consignés dans les différents textes de leur organisation. Car, ainsi que l’a souligné le Directeur de la CCC, le besoin de créer un marché compétitif à l’échelle de cette organisation régionale reste encore un défis 25 ans après sa mise en place. D’où le besoin de mettre sur pied une véritable politique en cette matière et des lois appropriées, en vue de créer les conditions d’une vraie croissance économique.

Le patron de la CCC a fait remarquer alors que faute de mettre en pratique les règles de la compétitivité, la production globale, les services et autres marchandises dans la zone COMESA, ne pourront jamais être fournis à des prix qui tiennent pour les consommateurs. Un état de chose qui pourrait rendre les entreprises au sein de cette organisation moins compétitives par rapport aux firmes d’ailleurs, et qui constitue un frein à la croissance économique.

Les parties prenantes au séminaire de sensibilisation ont été unanimes pour reconnaitre que la réticence des marchés locaux à se conformer aux termes des textes du COMESA ; le fait pour eux d’être introvertis, a rétréci aussi les opportunités d’investissement et va perpétuer la pauvreté. Pour les différents orateurs, membres du Conseil Administratif de la CCC, le protectionnisme a toujours été l’un des plus grands obstacles à la mise en place du marché commun. Les Etats membres du COMESA doivent donc renoncer à marcher à contre-courant des règles admises par eux-mêmes. La CCC a donc fortement découragé les pratiques « anti-compétitives ».

A ce niveau, il convient de dire qu’une bonne mise en application des règles du marché commun induit une économie efficace, et celle-ci génère une croissance économique soutenue. La mise en place d’un marché commun a, sans aucun doute des avantages, comme la réduction des prix des produits, un choix de plus en plus large de ces mêmes produits, lesquels sont de bonne qualité.
Autant d’avantages que les pays membres du COMESA doivent offrir à leurs populations (près de 600 millions), afin de réduire la pauvreté.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top