Politique

Débat Républicain : Un forum d’échange pour apprendre et booster le changement en RDC

 

Albert Kabeya, Président de la conférence dénommée “Débat Républicain, a tenu sa toute première réunion avec succès, le samedi 08 juin dernier, à l’hôtel Memling. Placé sous le thème “Quel modèle économique pour la République Démocratique du Congo “, cette rencontre est un forum des discussions sur les différents problèmes qui gangrènent la société congolaise pour permettre aux Congolais d’échanger et d’apprendre sur les différents sujets de la RDC et ce, avec la participation des érudits et professionnels des différents types de secteurs et interpeller les politiques sur certaines choses en vue de booster le développement de la RDC. Le ministre délégué chargé des Congolais de l’étranger, Emmanuel Ilunga ; le professeur Kabeya (économiste) ; le professeur Désiré Mwanga (anthropologue) et le professeur Léon Nsambu (sociologue) ont tous intervenu sur le sujet en vue d’éclairer les participants présent à ce forum. L’orateur du jour, le Professeur Kabeya a retracé économiquement le tableau sombre de la RDC avec une économie d’extraction exportation. Le ministre délégué chargé des Congolais de l’étranger a recommandé un Etat d’urgence économique pour changer la donne sur tous les plans. Le professeur Désiré Mwanga a mis l’accent sur l’observation participante des Congolais et le sociologue Léon Nsambu a parlé de la mafia locale.

 

Graphique à l’appui, l’orateur de cette conférence, le professeur Kabeya a, avant tout, fait un rappel historique de la RDC, fruit d’une volonté étrangère qui n’a pas été faite pour plaire aux Congolais. Il a, par la suite, démontré comment est-ce que la RDC recule économique quand les autres pays avancent. Il a souligné que l’économie congolaise est une économie d’extraction-exportation. « Les entreprises d’extraction-exportation envoient toutes les économies à la case de départ qui est l’investissement et l’Etat Congolais est comme un Etat douanier », a-t-il dit avant d’ajouter : « La RDC est une économie gaspilleuse des ressources humaines. Plus nous aurons des revenus nationaux, mieux nous nous porterons. Il faut répartir la richesse de la RDC selon les classes sociales ». Le deuxième intervenant, le professeur Désiré Mwanga s’est appesanti sur la sensibilité des Congolais qui, selon lui, demeure l’une des principales recommandations pour changer les choses. Les Congolais regardent sans voir. Pour ce faire, il a recommandé une remise en question des Congolais.
Le professeur Léon Nsambu a, quant à lui, démontré que la RDC un Etat où la mafia est aussi locale. Il a également mis l’accent sur l’évasion fiscale qui est aussi nationale qu’internationale. Cet homme de science n’a pas épargné la religion qui, selon lui, est devenue une anesthésie face à la misère de la RDC. « Les églises deviennent des industries, doit-on les fiscaliser ? » S’est-il interrogé.
Le ministre délégué chargé des Congolais de l’étranger et chef d’entreprise, Emmanuel Ilunga a, pour sa part, recommandé un Etat d’urgence économique. Il a fait savoir que la RDC manque d’audace et de courage pour changer les choses.
« La logique nous conduira toujours d’un point A à un point B », a-t-il dit avant d’ajouter : « L’Etat doit être structuré et mobiliser des énergies pour bouger les choses ».
Le Président de la conférence dénommée “Débat Républicain “, Albert Kabeya a, avant de remercier l’assistance, fait savoir qu’une prochaine rencontre est en vue et sera axée sur la classe moyenne. Il a également rappelé que la RDC a besoin de la sensibilité, l’audace, la pensée et la vision pour booster le changement en vue d’un développement intégral.

Georges Kisapindu

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top