Economie

Décennie Kibali Gold Mine : 2009 – 2019 : Christophe Baseane remercie Mark Bristow pour sa contribution dans la relance de l’économie nationale

« Il y a dix ans, nous sommes arrivés dans une région reculée d’Afrique et avons trouvé ce que nous croyions être une véritable aubaine de classe mondiale, mais qui nécessitait un investissement majeur ainsi que beaucoup de courage pour se développer. Cette aubaine est devenue Kibali, qui a produit son premier lingot d’or en septembre 2013 et a atteint la pleine production en 2018 », a déclaré M. Mark Bristow au cours d’une conférence de presse tenue, mardi 16 juillet 2019, en la salle Virunga de l’hôtel Memling plein comme un œuf. En dix ans de présence dans le secteur minier de la République Démocratique du Congo (RDC), la coentreprise entre Barrick (45%), Anglo-Gold Ashanti (45%) et la société d’Etat SOKIMO (10%) a contribué de manière substantielle à la promotion de l’économie locale grâce à son soutien aux prestataires et fournisseurs congolais, rendant ainsi le nord-est du pays une véritable plaque tournante commerciale. Au président du conseil de gérance de KGM d’ajouter : « Nous avons investi en RDC sans incitations de la part du Gouvernement ; nous n’avions qu’un Code minier clair et équitable. L’année dernière, cependant, le Gouvernement sortant a imposé unilatéralement un nouveau Code qui, selon nous, met en danger l’industrie minière congolaise et pourrait décourager les investissements futurs. Nous continuons notre dialogue avec le Gouvernement sur cette question ».

Le management de Kibali Gold Mine a été encouragé lorsque le nouveau président, M. Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a reçu le président exécutif du conseil d’administration de Barrick, John Thornton, et lui a expliqué sa vision afin d’attirer les investissements étrangers et développer l’industrie dans un esprit de partenariat, lors d’une réunion tenue au début de cette année. Et c’est ce genre de partenariat qui a permis la création de Kibali et soutient la recherche de Barrick pour de nouveaux gisements d’or de classe mondiale en RDC.

Notons qu’au cours du premier semestre de cette année, Kibali a payé environ 79 millions USD à ses partenaires commerciaux congolais. Elle continue également à développer des infrastructures autour de la mine grâce à des initiatives telles que le projet d’asphaltage de la route nationale vers l’Ouganda, par le bétonnage d’une section dans sa partie traversant le centre de la cité de Durba. A cela s’ajoutent, des projets agro-industriels ambitieux tels que Bilanga Oil Palm et Milona, conçus pour procurer des avantages durables à la communauté locale, qui sont également en train d’être mis en œuvre.

Invité à prononcer son mot de circonstance, le nouveau gouverneur de la province du Haut-Uélé où se trouve installée la mine d’or de Kibali, M. Christophe Baseane Nangaa, a eu des mots justes : « Merci pour votre contribution dans la relance de l’économie du Congo. Mais je voudrais juste demander une seule chose, l’Africain vit de la solidarité ». Au premier citoyen du Haut-Uélé de poursuivre : « Il est arrivé un moment où l’hévéa du grand Equateur est allé construire la Gécamines (Générale des carrières et des mines). Il est arrivé encore un moment où le Congo vivait grâce à Matadi. Il est arrivé aussi un autre moment où la RDC vivait grâce à la Miba (Minière de Bakwanga). Il est arrivé aussi un autre moment inoubliable où la RDC vivait grâce à la Gécamines. Aujourd’hui, le Congo pouvait vivre grâce à Kibali mais s’il y en avait beaucoup, c’est une contribution énorme. Kibali, comme une bonne maman, doit arriver à satisfaire tout le monde dans la grande Orientale ». Pour ce faire, CBN a plaidé pour la réhabilitation et la modernisation de la route qui va de l’Ouganda, en passant par Watsa, Mumbere, Isiro, Buta et Kisangani, afin de réunifier l’ex Province Orientale ». Un message capté cinq sur cinq par le staff dirigeant de Kibali.

En outre, en ce milieu d’année, la mine d’or de Kibali maintient le cap pour atteindre ou dépasser ses prévisions de production de 750,000 onces en 2019. Cette année marque le 10ème anniversaire de l’acquisition du projet Moto qui, depuis, a été développé et est devenu l’une des plus grandes mines d’or dans le monde, contribuant à hauteur de 2.7 milliards à l’économie congolaise.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top