Société

Différend entre le ministère de l’EPSP et celui de la FPMA : Inquiétudes sur le déroulement de la session de l’Examen d’Etat 2019

L’inspecteur général adjoint de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Sébastien Bachi Yekulia, a appelé mardi, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi à s’impliquer dans la résolution du conflit entre les ministères de l’EPSP et celui de la Formation professionnelle, métiers et artisanat (FPMA), dans un mémo des inspecteurs adressé à la Présidence de la République.

Selon le présentateur du mémo Mathieu Lufungula, ce document porte à la connaissance de l’autorité n°1 du pays qu’une confusion a été délibérément créée par le FPMA autour de l’organisation de l’Examen d’Etat session 2019. Ce mémo indique que les intitulés de ces deux ministères sont clairs et distincts, leurs champs d’action respectifs ainsi que leurs attributions bien définis dans la loi-cadre de l’enseignement national et dans l’ordonnance fixant leurs attributions.
Il a souligné certains maux notamment le clientélisme, le népotisme et le mensonge qui ont malencontreusement permis de rattacher l’Enseignement technique et professionnel au FPMA en violation de la Constitution de la République, de la loi-cadre et de l’ordonnance. Cela ouvre la voie à la déstabilisation de l’architecture juridique qui sous-tend le sous-secteur de l’EPSP, a dit l’inspecteur général adjoint.
Par ailleurs, Mathieu Lufungula a indiqué que si l’on n’y prend garde à l’inspection générale, certaines écoles prises « en otage » par le FPMA risquent de ne pas participer à la session de l’Examen d’Etat 2019. C’est le cas, a-t-il cité, de l’Institut technique industriel de N’djili et du lycée technique de Matonge à Kinshasa et plusieurs écoles du Kasai central, du Nord et du Sud-Kivu, du Kwango, du Haut-Lomami et d’ailleurs.

Pour le coordonnateur de l’inspection générale de l’EPSP Honoré Mupindi, le FPMA relève de l’éducation non formelle (Centres de formation divers) qui s’occupe de la jeunesse déscolarisée, des sans métiers, des démobilisés et de toute autre personne qui désire apprendre un métier. Tandis que l’EPSP dispense un enseignement formel de type classique organisé en cycles et degrés qui englobe l’école primaire, le secondaire général et les écoles techniques et professionnelles et débouche sur un diplôme d’Etat qui permet de s’intégrer dans le monde professionnel ou d’aller à l’université.

ACP/GH

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top