Politique

Diplomatie : Félix Tshisekedi, les grands axes d’un périple sous-régional inédit !

Le nouveau Président congolais, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a bouclé sa première tournée sous régionale qui l’a conduit respectivement en Angola, au Kenya et au Congo-Brazzaville. Lors de ses arrivées dans les différentes capitales de ces trois pays, le Chef de l’Etat a eu à échanger avec ses homologues sur des sujets aussi variés. Une première sortie à l’international réussie pour certains observateurs pour qui, Félix Tshisekedi a joué sa carte à se faisant recevoir même par ceux qui, au départ, avait contesté sa victoire.

Arrivée au pouvoir à la suite de la présidentielle du 30 décembre dernier, Félix-Antoine Tshisekedi boucle son premier périple à l’international ce vendredi par l’étape de Brazzaville, une capitale de la République du Congo qu’il a foulé hier jeudi dans l’après-midi. Le Chef de l’Etat de la RDC qui a échangé avec son homologue, Denis Sassou Ngesso au salon présidentiel de l’aéroport international de Maya Maya n’a pas pu brosser toute la situation générale de son pays ni de la sous-région de l’Afrique centrale à laquelle appartiennent les deux pays. Ces questions d’intérêts communs devront être abordées lors de l’audience solennelle prévue ce vendredi au Palais présidentiel entre les deux Chefs d’Etat.


Denis Sassou Ngesso qui avait auparavant émis les doutes sur la crédibilité des résultats de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) annonçant la victoire de Félix-Antoine Tshisekedi semble avoir tourné la page afin de se concentrer sur l’avenir des relations entre ces deux pays qui partagent non seulement une longue frontière mais aussi la même culture de par leurs peuples respectifs.

La population de la RDC qui constitue la première communauté étrangère de Brazzaville a souvent été « victime d’expulsions sauvages » par les forces de l’ordre qui se sont toujours justifiées par la volonté de rétablir l’ordre en incitant les expatriés à se conformer aux lois du pays.Les nouvelles autorités voudraient que cela puisse se faire conformément aux traités internationaux dans le respect des droits humanitaires. Entre les deux capitales les plus rapprochées du monde, plusieurs intérêts tant politiques qu’économiques sont en jeu et les deux présidents voudraient accentuer les liens de coopération qui existent pour booster le développement de la sous-région.

Coopération sous régionale, Tshisekedi-Kenyatta sur la même longueur d’onde !

« Je suis ravis d’avoir reçu le Président de la République Démocratique à la stade Hause. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la consolidation des liens entre nos deux pays », a lâché le Chef de l’Etat kenyan, Uhuru Kenyatta au sortir de son audience avec son homologue congolais, Félix-Antoine Tshisekedi qui était en visite officielle à Nairobi jeudi dernier. Une courte déclaration certes mais qui résume en soit la vision de ces deux hommes d’Etat dans ce domaine de la coopération bilatérale. Seul Chef d’Etat étranger à avoir fait le déplacement de Kinshasa pour assister à la prestation de serment du nouvel homme fort congolais, Uhuru Kenyatta est l’un des alliés le plus fidèle de Félix-Antoine Tshisekedi à qui il n’a pas hésité de promettre son soutien. « J’ai rassuré au Président Félix Tshisekedi de l’engagement du Kenya à aider la RDC à atteindre la stabilité politique », a avoué le numéro 1 kenya avant d’ajouter que « le Kenya a appris des précieuses leçons tirées des tensions politiques passées que le pays est disposé à partager avec les nations des Grands-Lacs.»

 

Peut-être pour palper du doigt cette réalité que le nouveau président congolais a échangé avec l’opposant historique du pays, Raila Odinga. Candidat malheureux de la dernière présidentielle du Kenya face au Président Kenyatta justement, l’ancien premier Ministre Odinga a eu un long entretien avec le dirigeant congolais sur le processus démocratique au sein des pays de l’Afrique orientale. Séduit sans doute par le dynamisme économique du Kenya classé parmi les nations les plus prospères du continent, Félix-Antoine Tshisekedi a annoncé à son homologue kenyan son intention de faire adhérer la RDC à l’organisation des pays de l’Afrique de l’Est. Une intégration vue comme indispensable pour booster le développement du pays.

Félix-Antoine Tshisekedi qui a échangé avec Joao Lourenço, le Chef de l’Etat angolais, Uhuru Kenyatta le numéro 1 Kenya et enfin Denis Sassou Ngesso, le Président du Congo-Brazzaville est aussi attendu ce week-end à Addis Abeba où il devra prendre part à son tout premier sommet de l’Union Africaine (U.A) en tant que Chef de l’Etat de la République Démocratique du Congo (RDC). Une occasion pour le successeur de Joseph Kabila de confirmer sa reconnaissance internationale, lui dont l’élection a fait l’objet de méfiance de la part de l’organisation panafricaine récemment saisie par l’opposant Martin Fayulu, son principal challenger lors des scrutins du 30 décembre dernier qui a toujours revendiqué la victoire.

José-Junior Owawa

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top