Economie

Doing Business 2020 : ANAPI, les avocats d’affaires et autres contributeurs sensibilisés sur l’indicateur ‘’Création d’entreprise’’

Après les architectes et chefs des entreprises de construction opérant en République Démocratique du Congo (RDC) sur l’indicateur ‘’Permis de construire’’, c’est le tour des avocats d’affaires et autres concernés par le Rapport Doing Business 2020 d’être sensibilisés sur l’indicateur ‘’Création d’entreprise’’. En effet, l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI) a organisé, le vendredi 08 février dernier, à l’Hôtel Sultani, un atelier de sensibilisation sur les réformes mises en œuvre sur la Création d’entreprise à l’intention des avocats et autres contributeurs de la RDC qui interviennent dans l’évaluation du pays sur l’indicateur concerné.

A près de trois (3) mois de la communication des réformes Doing Business 2020 à la Banque Mondiale (BM) par la RDC, il s’est avéré nécessaire de mieux sensibiliser les contributeurs congolais sur les efforts consentis par le Gouvernement de la République dans la mise en œuvre des réformes initiées dans l’optique d’assainir le climat des affaires et des investissements, condition sine qua non, pour attirer les investissements en RDC. Mais qu’en est-il des objectifs poursuivis par cet atelier ?

Selon l’organisateur, cet atelier poursuit quatre principaux objectifs ci-après : (1) sensibiliser les avocats et les contributeurs congolais sur les différentes réformes DB mises en œuvre sur la Création d’entreprise ; (2) mieux faire comprendre aux avocats et aux contributeurs la méthode appliquée par le DB pour l’évaluation des économies sur l’indicateur concerné ; (3) collecter les différentes doléances des bénéficiaires de la réforme afin d’initier de nouvelles réformes en profondeur et ; (4) faire avancer la position de la RDC sur ledit indicateur dans le Rapport DB 2020, notamment par un meilleur remplissage du questionnaire DB par les avocats et contributeurs.

D’entrée de jeu, le Directeur Général de l’ANAPI, M. Anthony Nkinzo Kamole, a, après avoir souhaité la bienvenue aux différents contributeurs, présenté à l’auditoire la nouvelle méthodologie du DB sur la Création d’entreprise, élément nécessaire pour permettre aux contributeurs de mieux évaluer le pays.

Pour sa part, le Directeur Général Adjoint du Guichet Unique de Création d’Entreprise (GUCE), Mme Kisolokele Mvete, a fait état des différentes avancées réalisées par le pays sur la Création d’entreprise, notamment : (1) l’informatisation du RCCM ; (2) la numérisation de la recherche de la dénomination sociale ; (3) la mise en réseau des différents services intervenants dans le processus de Création d’entreprise, pour ne citer que celles-ci.

Prenant la parole à son tour, Me Raphaël Kibuka Kia Kiese, Avocat d’affaires, tout en promettant l’accompagnement des avocats congolais dans la réussite de toutes ces réformes, a demandé au GUCE la célérité dans le traitement des dossiers relatifs à la Création d’entreprise.

Il sied de rappeler que la mise en place du GUCE, point unique d’accomplissement de toutes les procédures liées à la Création d’entreprise est à ce jour l’une des réformes systémiques mises en œuvre par la RDC depuis l’adhésion du pays à l’Organisation pour l’harmonisation du Droit des Affaires en Afrique (OHADA).

A retenir que les échanges entre participants ont porté autour de plusieurs contraintes à la Création d’entreprise, notamment l’obtention du Numéro Impôt et du Numéro d’identification nationale qui prennent beaucoup de temps pour leur délivrance, ainsi que sur certains éclaircissements souhaités par les contributeurs sur les réformes mises en œuvre ou certains éléments liés à la méthodologie.

L’assainissement du climat des affaires étant l’affaire de tous, des engagements fermes ont été pris de part et d’autres pour faire avancer davantage la RDC sur cet indicateur, notamment par la Création d’entreprise en ligne.

Pour rappel, la Création d’entreprise demeure l’indicateur sur lequel la RDC est le mieux positionné actuellement dans le Rapport Doing Business (DB), s’étant classé à la 62ème place sur les 190 économies au monde dans le précédent Rapport DB 2019 sur l’indicateur concerné et à la 184ème place sur les 190 économies évaluées dans le classement général.

Après les architectes, ingénieurs civils, patrons des entreprises de construction, avocats et contributeurs, à qui le prochain tour ? Qui vivra verra !

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top