Politique

Emmanuel Ilunga annonce des dispositions nécessaires prises par le gouvernement

Interrogé hier jeudi 11 octobre par Géopolis Hebdo sur cette brulante question du refoulement de plusieurs milliers des congolais en situation irrégulière en Angola, le Ministre des Congolais de l’Etranger, Emmanuel Ilunga commence par condamner la brutalité et la violence avec lesquelles ce refoulement s’est effectué. « Je présente premièrement mes condoléances à toutes les familles qui ont enregistré des victimes. Deuxièmement, je conteste énergiquement par rapport à la brutalité, à toute la violence que tout le monde a vu de la part des policiers Angolais, violence qui n’a pas raison d’être, parce qu’il y a des accords qui existent et il suffit simplement de les respecter. Et s’ils étaient dans une situation irrégulière, nous étions prêts à les accueillir si les autorités angolaises nous auraient contactés. Cela n’a pas été le cas, nous avons été surpris tous comme vous même avec stupéfaction. C’est vraiment avec regret que je m’adresse à mes compatriotes », s’est indigné le ministre Emmanuel Ilunga.

Le n°1 de congolais de l’Etranger rassure par ailleurs que les mesures nécessaires de secours aux refoulés sont déjà envisagées. « Le gouvernement s’est réuni, et toute suite, le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, Henri Mova Sakani, a pris en charge ce problème et il y a eu un communiqué dans lequel le gouvernement proteste énergiquement et se dit ne pas être d’accord avec la manière dont sont traités nos compatriotes.

Nous sommes en train de préparer, dans les réunions de crise que nous avons eues hier et aujourd’hui, des réponses à cet évènement malheureux et nous pensons très bien que d’ici demain, la population sera édifiée de la réplique que le gouvernement congolais est en train de préparer », a laissé entendre Emmanuel Ilunga pour qui les angolais en situation irrégulière sont nombreux en RDC.

« Nous les avons dans le Kongo-central, nous les avons également à Kinshasa, au Katanga, ils travaillent dans les sociétés minières, nous les avons également dans le Kasaï, et un peu partout. Je pense que nous ne sommes jamais comporté de cette manière comme des voyous vis-à-vis des autres êtres humains qui sont de surcroit des africains comme nous. Nous avons toujours traités d’autres africains humainement même si nous ne voulons pas de leur présence dans notre pays », insiste-t-il.

Toutefois, Emmanuel Ilunga interpelle ses compatriotes congolais qui sont censés être en règle lorsqu’ils prennent la résolution d’aller rester dans un autre pays. « Je tire quand même la sonnette d’alarme à nos compatriotes de ne pas aller dans un autre pays si nous ne sommes pas dans une situation régulière. Ça nous éviterait toutes ces tracasseries. Aller en Angola sans documents crée justement ce conflit. Donc, il faut un civisme de la part de nos compatriotes de ne pas se précipiter d’aller dans un pays sans autorisation, car chaque pays a ses lois qu’il faut respecter.

Des dispositions déjà prises

« Le gouvernement a pris en charge sur le plan social, sur le plan d’intégration et toutes les personnes qui ont été refoulées, le ministère des Affaires sociales a déjà envoyé des équipes sur place, et nous y travaillons, sur instruction du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, afin de tout mettre en œuvre pour que nos compatriotes ne puissent pas souffrir de la famine, ni d’endroits pour dormir », a rassuré le patron des congolais de l’Etranger Emmanuel Ilunga Ngoïe Kasongo.

WAK et Théodore Ngandu

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top