Politique

En vacances parlementaires à Walungu : Olive Mudekereza vole au secours de sa base et des sinistrés du Camp-Zaïre !

Avec la convocation de la session extraordinaire à l’Assemblée Nationale pour à la fois valider les mandats des députés nationaux récemment réhabilités par la Cour constitutionnelle et investir le gouvernement très attendu du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, tous les élus du peuple sont obligés d’écourter leurs vacances parlementaires à fin de rejoindre d’urgence Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo (RDC). Parmi eux, il y a l’honorable Olive Mudekekereza Namegabe, élu de la circonscription électorale de Walungu, dans la province du Sud-Kivu. Avant de préparer ses valises pour rejoindre la capitale, l’honorable Olive Mudekereza Namegabe a effectué au mois de juillet 2019, dans le cadre de ses vacances parlementaires, une grande tournée dans la province du Sud-Kivu, précisément dans le territoire de Walungu, sa circonscription électorale, et dans la ville de Bukavu, chef-lieu de la province précitée. « Cette tournée a porté essentiellement sur le compte-rendu de nos activités de parlementaire à la population de notre base, sur la sensibilisation des populations à la sécurité, à la paix et au développement durable, à l’entreprenariat pour l’auto prise en charge, sur la maladie à virus Ebola, le constat sur terrain, les difficultés rencontrées ainsi que nos recommandations », lit-on dans le compte-rendu de ses activités parlementaires dont Géopolis Hebdo s’est procuré une copie, jeudi 15 août 2019, dans la soirée. Olive Mudekekereza n’est pas allé les mains bredouilles passer ses vacances parlementaires dans cette partie de la République. L’élu de Walungu a posé des actions sociales à impact visible sur le vécu quotidien des différentes couches sociales, plus particulièrement aux sinistrés de l’incendie survenu dans la ville de Bukavu.

A peine arrivé dans sa circonscription électorale, le député national a commencé d’abord par passer en revue les différentes activités menées par lui au cours de la première session parlementaire de 2019, en mettant sa base au courant de l’évolution politique de sa chère patrie, la RDC. Hormis sa participation aux sessions ordinaires en tant que parlementaire, l’élu du peuple a mené d’autres activités pour la défense des intérêts de la population dont : (1) une séance de travail en son cabinet avec les présidents de la Société civile du Sud et du Nord Kivu sur le problème récurrent de l’insécurité dans cette partie de la République. Cette délégation qui était venue lui voir lui a fourni des propositions concrètes pour mettre fin à cette situation qui a trop durée. En homme du peuple, il a promis d’amener ces doléances auprès des autorités compétentes ; (2) le naufrage qui a endeuillé la population de Kalehe. A ce sujet, le représentant du peuple sensibilisé ses collègues députés pour la collecte de fonds d’aide aux sinistrées. Profitant de l’occasion ainsi offerte, il a écrit au Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo pour lui faire part des recommandations formulées quant à ce ; (3) En date du 13 juin 2019, l’honorable Olive Mudekereza a intervenu au Forum de Kinshasa sur la paix, la cohésion sociale et la promotion du leadership féminin au Nord et au Sud/Kivu, à l’hôtel du Fleuve Congo-Kempinski, organisé par la société civile des provinces du Sud et du Nord-Kivu, en collaboration avec USAID, où il lui a été demandé d’exposer sur le rôle du secteur privé dans le développement participatif et durable pour la paix et la stabilité à l’est de la RDC avec tous les autres collègues députés de ces provinces. A l’issu de ces assises, un comité de plaidoyer a été formé. Il est composé de la société civile, des députés du Nord, du Sud Kivu et ceux des autres provinces qui ont emboité le pas à sa démarche pacificatrice pour exiger la paix, sans laquelle aucun développement n’est possible ; (4) le dépôt d’un mémorandum de soutien aux initiatives du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, sur l’intégration régionale, initiative qui vise la relance de l’économie Congolaise et surtout, le désenclavement du Sud-Kivu, en se penchant sur l’ouverture des routes nationales pour relier toutes les provinces du pays et enfin ; (5) la lettre adressée aux Services de sécurité dont l’Armée (FARDC) et la Police, sans oublier le Parquet, le Gouvernement central et celui de la province du Sud-Kivu (Cfr. Lettre n° Hon/MNOL/02/07/2019 du 23 Juillet 2019) pour leur rappeler leur devoir de protéger la population et leurs biens, tout en leur proposant de déployer des unités militaires sur tous les points stratégiques de la province et créer des postes de Police dans les villages, par groupement, et que l’Etat prenne en charge les militaires en leur offrant la ration et un solde décents de manière régulière pour éviter que la population soit la source de financement de certains agents verrés, et que les militaires et policiers ne se transforment pas en des bandits à vol mains armées en complicité avec certains villages. Toujours dans sa missive, Olive Muderekeza a aussi demandé des permutations régulières et les relèvements périodiques pour leur éviter la familiarité entre militaires et villageois qui leur amène même à la fréquentation des maisons de tolérances et la consommation excessive de boissons fortement alcoolisés.

Puis, l’élu de Walungu a sensibilisé la population sur la paix durable. Dans presque tous les groupements, l’honorable Mudekereza Namegabe Olive a donné ses doléances en rapport avec les problèmes d’insécurité, tueries ciblées, vol à mains armées (Surtout à Kamanyola en passant la route Uvira, Ikoma, Mugogo, sur la route Bukavu-Walungu centre), braquages des véhicules sur les routes principales jours et nuits, ainsi que le pillage des couvents qui sont pourtant des lieux sacrés où les prêtres sont souvent attaqués par les inciviques non identifiés. Ceci prouve à suffisance que la majeure partie de tous les territoires du Sud-Kivu vit dans une insécurité récurrente à laquelle l’honorable Mudekereza s’est penché pour appeler la population de cette partie du territoire national, plus particulièrement celle du territoire de Walungu-Kabare, Uvira, Kalehe, Mwenga, Shabunda et Fizi, à une franche collaboration avec les forces armées congolaises pour dénoncer tous les inciviques qui sèment la terreur au sein de la population et de s’unir tous pour la paix et éviter les conflits interethniques, sources de déstabilisation et de sous-développement. Ensuite, le député national Olive Mudekereza a promis de soumettre toutes les doléances de la population aux autorités nationales et provinciales afin de mobiliser tous les efforts pour mettre fin à cette situation d’insécurité qui a trop durée et dont la population ne supporte plus. Il a profité de l’occasion ainsi offerte pour lancer une invitation à tous les leaders nationaux, locaux et d’opinion d’arrêter d’instrumentaliser les jeunes pour les actes de vandalismes qui ne font qu’appauvrir la province et toute la RDC en général. Soucié de répondre à ses obligations et honorer ses engagements et promesses faites lors de la campagne, celles de faire la politique autrement, d’être un modèle d’une intégrité morale et la transparence dans ses actions et engagements politiques, OMN a mobilisé la population autour d’une vision de promouvoir un développement socio-économique, particulièrement l’entreprenariat des jeunes et des femmes pour une auto prise en charge, la création d’emplois et des richesses nationales.

Le problème de chômage a fait aussi l’objet de plusieurs discussions entre le représentant du peuple à la chambre basse du Parlement congolais avec les jeunes pendant sa tournée et au cours de plusieurs rencontres avec différentes couches sociales, particulièrement avec les jeunes finalistes des études universitaires qui sont sans emplois et les femmes rurales et urbaines, ainsi que des jeunes désœuvrés qui, tous cherchent comment entreprendre des activités pour l’auto prise en charge, en collaboration avec les entreprises du secteur privé (FEC).

Sur place, Olive Mudekereza a promis à la population qu’il fera un plaidoyer auprès des autorités tant nationales que provinciales pour qu’il y ait une volonté politique pour développer le pays, en créant en priorité les conditions sécuritaires propices et en stabilisant l’Est de la République, à partir du Nord Katanga, Kalemie via fizi, Walungu-Kalehe dans la province du Sud Kivu, du Maniema et du Nord Kivu, en allant vers Ituri jusqu’au Kasaï.

L’autre sujet de discussion, c’est le problème criant en énergie électrique dans les milieux ruraux, en préconisant les possibilités d’installation par la Fondation Fondation Mudekereza Namegabe (FMN) des panneaux solaires en vue de l’électrification, surtout de l’éclairage public en projecteurs dans les points stratégiques des villages comme les centres de santé et commerciaux communément appelés KASOKO, en attendant la finalisation de petits projets de microcentrales en cours dans les villages pour ce besoin d’électrification.

Olive Mudekereza a également encouragé toutes les couches de la population à se prendre en charge en mettant à leur disposition, surtout les femmes rurales maraichères un système de MUSO/AVEC (Ndlr : Une sorte de caisse de solidarité financée essentiellement de 10% de les émoluments comme promis dorénavant pendant la campagne électorale pour les actions sociales et le soutien aux projets de développement pour la production locale). Ladite caisse joue le rôle de mutuelle de solidarité et des crédits rotatifs. Parmi les premières bénéficiaires, nous citons les femmes du groupement d’Ikoma qui ont reçu une petite somme d’argent pour renforcer leurs caisses en cash, une sorte de fonds de garantie pour crédit rotatif.

Ce partage va continuer dans tous les autres groupements du territoire de Walungu et la ville de Bukavu, pourquoi pas dans toute la province du Sud-Kivu, pour promouvoir l’entreprenariat des femmes maraichères, des vendeuses dans des petits marchés communément appelés KASOKO qui font leurs activités de commerce le soir après les activités champêtres pendant la journée.

La FMN distribue aussi des semences des cultures agro-alimentaires comme le café, bananiers, maïs ainsi que des essences forestières pour l’améliorer les conditions socio-économiques des communautés locales par le reboisement des espèces agroforestières disparues et qui étaient jadis source de financement des plusieurs ménages.

Notons que la FMN, créée par Olive Muderekeza, vise à pour promouvoir le développement. FMN est une organisation nationale dont les actions et plaidoyers en faveur de la population ne se limitent pas seulement dans le territoire de Walungu mais dans tous les autres territoires de la province du Sud-Kivu et s’étendra pour la suite dans d’autres provinces de la RDC.

L’actualité, c’est aussi la maladie à virus Ebola. Compte tenu du danger que représente cette pandémie dans les provinces voisines du Sud-Kivu, l’honorable Olive Muderekeza a pu sensibiliser la population sur les dangers et la gravité de cette maladie réelle qui tue contrairement à ce que disent certaines profanes. Il a demandé à cette occasion à ses nombreux électeurs disséminés dans le territoire de Walungu de suivre les conseils des experts, notamment la pratique de toutes les mesures d’hygiène et signaler vite tout cas suspect aux services de santé compétents, tout en évitant de l’approcher pour éviter la propagation de la maladie à virus Ebola. Un message capté cinq sur cinq par sa base.

Bien avant cette descente dans sa circonscription électorale, Olive Muderekeza a pu visiter plus de 400 familles sinistrées de l’incendie de 200 maisons au quartier Camp-zaïre dans la commune de Kadutu, à Bukavu. Arrivé sur le lieu du sinistre, l’honorable député national leur a offert des habits dont les pagnes et blouses pour toutes les femmes, des pantalons et des chemises pour les hommes, et enfin, les habits pour les enfants. ‘’Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir’’, disent les écritures.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top