Economie

Entrepreneuriat : Les jeunes Kinois se prennent désormais en charge

Il s’appelle Orden Badibanga. Il veut briser la fatalité du chômage chez les jeunes. Pour cela, le jeune entrepreneur, formateur et consultant indépendant en informatique a créé sa propre start-up. Pour lui, c’est la solution pour endiguer le manque d’emploi. Un hic cependant, l’absence des structures d’accompagnement que le jeune entrepreneur appelle de tous ses vœux.

Trouver un emploi est devenu un casse-tête à Kinshasa. Les jeunes las du chômage, ont décidé de se prendre désormais en charge. Certains d’entre eux se lancent à la création des entreprises innovantes appelées start-up. Ces entreprises qui à en croire, Orden Badibanga « nécessitent un grand fonds d’investissement au démarrage ». Mais notre interlocuteur nous a rassurés, affirmant que dans la plupart des cas, ces start-up, peuvent aussi rapporter beaucoup et même relever le niveau de l’économie nationale.

Répondant avec exemple à l’appuie, Orden Badibanga raconte sa success story : « Mes amis et moi avons conçu un système de réseau informatique consistant à permettre les employés d’une entreprise à passer leur commande d’impression depuis leurs bureaux sans pour autant passer physiquement au secrétariat avec une clé USB ou un autre support pour imprimer. En informatique c’est ce qu’on appelle un réseau local. Nous travaillons aussi dans l’intranet et dans la vidéosurveillance pour le renforcement des niveaux de sécurité. Il faut dire qu’avec la multiplication des supermarchés et autres activités, et au regard du banditisme et vol actuellement à Kinshasa, il y a de plus en plus besoin de ce genre de service ».

Mais malgré des débuts plutôt flatteurs, le désormais entrepreneur fait part de ses difficultés et s’en remet au soutien de l’Etat : « Notre système développe des produits innovants. Nous avons besoin des structures d’accompagnement de projets de création d’entreprise qu’on appelle incubateur d’entreprises, celles-ci nous aideront en nous apportant des conseils, appui et financement lors de premier pas de l’entreprise ».

Pour Orden Badibanga en République Démocratique du Congo, plus particulièrement à Kinshasa, les jeunes entrepreneurs ont du mal à émerger car, dit-il, le financement fait défaut. En guise de conclusion, le jeune entrepreneur appelle les pouvoirs publics à faire leur part des choses dans le cadre de la lutte contre le chômage chez les jeunes. Il faudra pour cela « mettre en place un fonds important ou faciliter la démarche d’octroi de crédits bancaires aux jeunes entrepreneurs », a-t-il conclu.

Darwin Mumete, Stagiaire UPN

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top