Société

Face à la manipulation de l’opinion par temps de crise : L’intersyndicale de la Gécamines fixe l’opinion sur la situation réelle de l’entreprise

Ce mardi 19 février 2019, au Rotana Hôtel, les syndicalistes ont animé un point de presse au cours duquel ils ont répondu indirectement à cette cabale orchestrée par des personnes qui confondent information et diffamation et mettent sur la place publique des faits non avérés et des chiffres fantaisistes, prouvant ainsi un acharnement intentionnel pour des motifs évidents.

Prenant la parole au nom du groupe, Messhak Kasongo a rappelé l’histoire récente de la Gécamines en précisant qu’entre 1990 et 2010, la compagnie fut dirigée par des ingénieurs maison et tout le monde peut évaluer quel fut le résultat de cette gestion tant vantée ? La Gécamines était devenue l’ombre d’elle-même, avec des usines vétustes incapables de faire face aux nouvelles procédures de production. Et d’ailleurs, la Banque Mondiale va conseiller aux autorités de fermer carrément cette entreprise.

Il a fallu la détermination du Président Joseph Kabila à l’époque pour changer le cours des évènements, d’abord en refusant ce schéma suicidaire et en faisant appel à un management capable de relever le défi de la nouvelle gouvernance qui prenait certes en compte la production ,mais aussi d’autres aspects importants comme les participations et les contributions de la société à des efforts de politiques publiques d’Etat.

Il a fallu redresser cette société qui était à l’agonie, déclare le syndicaliste et on peut se réjouir du résultat car avoue Monsieur Kasongo, la société n’a aucun arriéré de salaires. Plusieurs projets de réhabilitation de l’outil de production sont en voie de finition et des nouvelles usines en construction.

Selon le porte-parole des travailleurs, cette volonté de donner un second souffle à cette entreprise est justement combattue par ceux qui ont fait leur cahier des charges sur la faiblesse de la Gécamines. Suivez le regard, a renchérit le charismatique chef de l’intersyndicale.
S’agissant de la prétendue megestion, les délégués des travailleurs rappellent que la Gécamines a un seul propriétaire qui est l’Etat et celui-ci ne peut se permettre de ne pas contrôler celle-ci comme il le fait avec toutes les autres structures faisant partie du portefeuille. Ils estiment que dire qu’ il y a megestion est une chose , encore faut-il apporter des preuves.

Adam Mwena Meji

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top