Economie

Favori des sondages pour la primature : Albert Yuma, cible d’une campagne de dénigrement ?

Alors que les Congolais avaient pensé qu’une page était tournée et que désormais les attitudes et comportements des acteurs seraient imprégnés de responsabilité, on avait sans doute crié victoire trop tôt, car la mauvaise herbe a une longue vie comme les coups bas que l’on se fait en politique. Depuis quelques jours, plusieurs médias publient, et c’est leur droit, des sondages, des estimations sur les éventuels Premiers Ministres qui pourront faire l’objet d’une nomination de la part du Président Felix Tshisekedi. La liste est certes courte, mais un nom revient régulièrement, c’est celui du Président du Conseil d’administration de la Gécamines et Président de la Fédération des Entreprises du Congo Albert Yuma. Personnalité de premier plan dans le secteur économique de la RDC, il n’est pas étonnant qu’il soit cité parmi ceux qui peuvent occuper le poste du Premier Ministre. Connaissant le rôle clé qu’il a joué dans la révision du Nouveau Code Minier et tenant compte des enjeux du moment, des observateurs estiment qu’il peut contribuer efficacement à faire avancer la cause Congolaise sur l’échiquier national et international. Cette décision relève de la discrétion et de la souveraineté du seul Chef d’Etat. C’est pourquoi tout ce qui est dit avant la décision ne peut que fournir des éléments d’analyse. Seulement voilà, depuis quelques jours une lettre circule dans les réseaux sociaux, lettre adressée au Chef de l’Etat pour dénoncer semble-t-il des malversations sur le compte de la Gécamines logé à la Banque Centrale. Ces informations graves mettent en cause justement celui qui s’est battu avec les miniers pour remplir ces comptes en mettant sur la table plusieurs questions notamment la réévaluation des joint-ventures, les impôts sur bénéfice et toute la panoplie des mesures devenues cauchemars pour certains miniers.

On comprend que de bonne guerre, des challengers dans une compétition se critiquent pour se donner plus de chance. Mais ce qui est dit sur Albert Yuma ressemble plus à une lapidation morale pour des raisons opportunistes qu’à un souci réel de bonne gouvernance. Selon une source proche du dossier que notre rédaction a contacté pour savoir le fond de la question, il n’y a dans la lettre qui circule, que des supputations et des insinuations malveillantes. Car la vérité fondamentale est que la Gécamines est une entreprise dont l’Etat est l’unique propriétaire. Comment peut-on insinuer que cet Etat qui connait ses propres priorités ne puisse utiliser ces ressources à des fins normales ? La même source trouve suspecte que les viseurs qui surveillent les comptes de la Banque Centrale n’aient pas dénoncé le fait que les fonds de la Gécamines aient permis la construction du boulevard du 30 juin à Kinshasa ? Quand la Gécamines, grâce au leadership de son comité, récupère des actifs et se met en une phase de renouvellement de son équipement pour redevenir celle qu’elle fut par le passé, on ne voit pas l’aviseur dénoncer cela.

Au-delà des enquêtes et des audits qui pourront être faits sur le compte de la Gécamines, comptes selon une autre source régulièrement visités par des maisons d’audit externe, alors on pourra mesurer l’effort consenti par ceux sur qui l’on tire à boulets rouges pour des raisons de positionnement. Le Président Albert Yuma, comme tout humain, a sans doute aussi des défauts. Mais le personnage décrit dans cette lettre par aviseur interposé, relève d’une fiction dramatique et pas du tout du PCA que les agents et cadres de la Gécamines connaissent, avoue la même source. Elle nous dit que ces propos toxiques, lancés sur les réseaux sociaux, ont une durée de vie courte, liée à la désignation du Premier Ministre et non au souci de bonne gouvernance pour la Gécamines.

Robert Tanzey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top