Economie

Formation continue au Ministère des Mines : 480 agents et cadres reçoivent les brevets de participation !

Le ministère des Mines de la République Démocratique du Congo(RDC) et le Promines en collaboration avec la Banque Mondiale ont procédé à la remise des brevets aux 480 agents et cadres du Ministère ayant participés à la cette formation continue. Le ministère des Mines de la République Démocratique du Congo(RDC) et le Promines en collaboration avec la Banque Mondiale ont procédé à la remise des brevets aux 480 agents et cadres du Ministère ayant participés à la cette formation continue.

Débutée depuis l’année dernière conformément aux recommandations de l’Audit du cadre institutionnel et organisationnel du secteur minier mené par le Consultant PWC en 2012-2013, cette formation continue avait comme objectif de répondre au trois exigences précises : le manque du personnel qualifié au sein du Ministère estimé à seulement 16% de techniciens ; la part des effectifs du personnel admissible à la retraite (20%) et la faible capacité d’adaptation et d’innovation des agents de l’Etat.

Pour ce faire, le ministère avait mis en place le « Comité de suivi et de Mise en Œuvre des Recommandations de l’Audit du Cadre Institutionnel et Organisationnel du Secteur minier (CSMORA). Subdivisée en 26 modules scindés en trois sessions dont la première session a eu lieu du 17 octobre au 15 décembre, la deuxième s’est tenue du 1er mars au 11 avril 2018 et la dernière a enfin commencé du 13 août au 21 septembre 2018.

Venus de l’Administration des Mines, de Service d’Assistance et d’Encadrement de l’Exploitation Minière à Petite Echelle(SAEMAPE), la Cellule Technique de Coordination et de Planification Minière (CTCPM), le Cadre Minier (CAMI) et le Centre d’Evaluation, d’Expertise et de Certification de substance minérales précieuse et semi-précieuse (CEEC), cette formation continue a connu la participation de 480 agents et cadres du ministère dont 350 sélectionnés à Kinshasa et 175 recrutés en province.

Lors de la réception de leurs brevets de participation, les lauréats ont salué l’encadrement des autorités de tutelles à commençant par le Ministre des Mines, Martin Kabwelulu, le Secrétaire Général de l’Administration des Mines Joseph Ikoli, le Coordonnateur de Promines Mabolia Yenga ainsi que les Responsables de la Banque Mondial, principal partenaire des autorités congolaises dans ce domaine. « Pour s’adapter aux exigences de l’environnement sans cesse changeant, la formation est une nécessité indiscutable », a fait remarquer la représentante des participants dans son mot de circonstance avant d’ajouter « qu’elle permet (la formation continue) d’assurer l’adéquation entre les capacités et les connaissances des cadres et agents du Ministère des Mines.» Dans leur déclaration.

Le coordonnateur de Promines a quant à lui rappelé que « les réformes quelques soit le domaine, sont entreprises dans le but d’améliorer, de rendre encore plus efficace, de renforcer, de faciliter et d’harmoniser autant de concepts qui renvoient à une seule réalité-rendre meilleurs. » Pour y parvenir, les organisateurs ont recourus aux services du cabinet Price Waterhouse.

Il était question pour l’Administration des Mines et le Promines de répondre aux multiples recommandations formulées par la mission d’audit regroupées en 5 axes principaux. « L’optimisation des ressources humaines, la réorganisation de l’Administration des Mines, la Redynamisation du secteur artisanal, l’Amélioration des conditions de travail de l’Administration centrale et des services spécialisés, l’optimisation du dispositif de gestion financière au sein du secteur des mines », a rappelé le Coordonnateur de Promines.

Lors de la remise des brevets, le Ministre des Mines s’est limité à encourager les participants et à les exhorter à mettre en application les connaissances acquises lors de cette formation continue pour le bien être du pays. Martin Kabwelulu a aussi rassuré que d’autres initiatives du genre étaient sur la table pour booster le développement du secteur par la qualité du personnel de ce ministère purement technique. Une exhortation visiblement captée 5/5 par les participants, car lors de leur mot de circonstance, ils se sont « engagés à mettre les connaissances apprises au service de notre Ministère afin que ce dernier puisse contribuer significativement au développent socio-économique de notre pays.»

Un engagement qui devra réconforter le patron de l’Administration des mines congolaises, Joseph Ikoli qui, depuis sa prise du pouvoir ne cesse de multiplier des efforts pour redonner à son Administration sa lettre de noblesse.

Lors de la cérémonie d’installation de quelques directeurs nouvellement promus dans son ministère, le Secrétaire général aux Mines avait garanti de régulariser la situation des nouvelles unités en procédant par la mécanisation de ceux qui détenaient des dossiers complets conformément aux revendications du monde syndical. L’homme a fait savoir que cela devrait être le premier pas d’un vaste programme de modernisation de son Ministère à travers le pays.

José-Junior Owawa

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top