Politique

FORMATION DU GOUVERNEMENT : Congo Espoir, José Mpanda probable futur Ministre des Mines

Avocat de formation, rapporteur adjoint de la Commission Politique, Administrative et Judiciaire (PAJ) de l’Assemblée Nationale, jeune leader en pleine émergence politique, philanthrope, ancien dirigeant de Sa Majesté Sanga Balende, acteur très engagé dans le développement de Mbuji-Mayi, sa circonscription électorale où il se fait élire comme il se doit à deux reprises député national (2011 et 2018) par ses contemporains qui l’ont surnommé Mpanda Wa Mayi (NDLR : depuis l’apparition du choléra dans la ville diamantifère, le député réélu a instauré, grâce à un camion-citerne, un système de distribution d’eau potable dans plusieurs quartiers de la ville. Il a commandé un camion de forage qui facilite l’implantation des bornes fontaines. C’est pour lutter tant soit peu contre cette maladie dévastatrice), l’autorité morale de Congo Espoir, l’honorable José Mpanda Kabangu monte en puissance dans le microcosme politique national. Voilà pourquoi plusieurs voix s’élèvent non seulement dans la capitale mondiale du diamant industriel mais aussi dans les états-majors politiques pour exiger la présence de ce jeune de 48 ans révolus dans le prochain Gouvernement en gestation à cause de son expertise avérée dans la gestion de la res publica.

En effet, l’honorable José Mpanda Kabangu est depuis huit ans à la tête de Congo Espoir, une jeune formation politique membre de l’Alliance des Démocrates pour le Renouveau et le Progrès (ADRP), elle aussi membre du Front Commun pour le Congo (FCC), regroupement cher au Président honoraire de la RDC Joseph Kabila Kabange. Lors des dernières législatives, Congo Espoir a obtenu à lui seul 7 sièges sur 20. Avec ce score, le parti dont José Mpanda Kabangu est le Président National, se place en ordre de bataille parmi les 17 partis que compte l’ADRP.

Pourtant, à la formation de ce regroupement (en 2011), en termes potentiellement de force politique, Congo Espoir venait en 3ème position après le Mouvement Social pour le Renouveau (MSR) et l’Union des Congolais pour les Progrès (UCP, parti cher à Eugene Serufulu) qui avaient même aligné plus de candidats que lui.

La joie de Congo Espoir est plus grande du fait que son autorité morale, José Mpanda Kabangu et son secrétaire général, Albert-David Mukeba, comptent parmi les 7 nouveaux députés de la future Assemblée nationale. Dans une circonscription électorale comme Mbuji-Mayi, reconnue comme fief et véritable bastion de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), se placer en troisième position de 7 députés élus, est un exploit qui porte la signature de José Mpanda.

Avec ses 7 députés à l’Assemblée nationale, le parti de Mpanda bat à plate couture son ancienne formation politique dénommée Alliance des Chrétiens pour Démocratie et le Développement (ACDD) qui n’a obtenu aucun siège aux législatives nationales. On dirait que JMK serait parti avec l’étoile brillante de ce parti !

Face aux enjeux politiques de l’heure  -nomination d’un Informateur ou d’un Premier ministre, constitution du bureau définitif de l’Assemblée Nationale, composition du Gouvernement, nominations de nouveaux mandataires publics, élections des Gouverneurs et Vice-gouverneurs de provinces- nous apprenons des sources dignes de foi, au moment où nous mettons sous presse cette information, que les violons se sont accordés pour le Haut-Uélé en faveur de la candidature de l’ADRP, regroupement politique que dirige François Rubota. A ce poste, l’ADRP qui a 21 députés nationaux et 23 provinciaux, a proposé Christophe Baseane Nangaa, son élu provincial dans cette province. La logique de partage du pouvoir au sein du FCC repose sur le poids politique que représente chaque part et/ou regroupement politique dans une province. Pour le cas de l’ADRP, son poids est lourd dans la province du Haut-Uélé où elle a 5 provinciaux.

Rappelons que l’ADRP est dirigée par François Rubota (MSR) et compte 17 partis politiques. On y trouve des personnalités comme Eugène Serufuli (UCP), Fifi Masuka (FIDEC), José Mpanda (Congo Espoir), Joséphine Mpaka (M17), Omer Mijimbu (ADEL/Radicale), Marcel Ilunga Leu (FONAFEC). Cette liste n’est pas exhaustive.

Dieudonné Buanali

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top