Politique

Gestion des ambitions à l’UDPS : Jean-Marc Kabund face à un défi

Kabund A Kabund, secrétaire général de l’UDPS, principal parti d’opposition en République démocratique du Congo, pose dans son bureau de Kinshasa, le 15 septembre 2016. / Kabund A Kabund, General Secretary of the UDPS, the main opposition party in the Democratic Republic of Congo, is posing in his office of Kinshasa, on September 15th, 2016.

Elu 5ème Président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo dit ‘’Fatshi’’ a mandaté le Secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), l’honorable Jean-Marc Kabund A Kabund, d’assumer les fonctions de Président national du parti durant les cinq ans de son indisponibilité. Le désormais Président intérimaire de la fille ainée de l’opposition politique congolaise prend la commande du parti de la 11ème rue Limete dans un contexte tout à fait particulier, marqué notamment par les tractations entre la coalition Cap pour le Changement (CACH) et le Front Commun pour le Congo (FCC), en vue de la formation de la prochaine équipe gouvernementale. Jean-Marc Kabund va désormais servir de pont entre le parti et le Président de la République pour la proposition des noms des personnalités et cadres compétents et capables d’assumer les différentes fonctions non seulement au sein du gouvernement mais aussi au sein des entreprises publiques. Une tâche pas facile pour le Président intérimaire de l’UDPS qui est appelé à faire un choix judicieux des cadres compétents et expérimentés au sein du parti, afin de rendre des loyaux services à la République mais surtout de permettre à Fatshi de réaliser ses promesses de campagne, avec comme fil conducteur : « Le peuple d’abord ».

Gestion des ministrables à l’UDPS

Comme dans tout parti politique, surtout un parti au pouvoir, il est tout à fait normal que des cadres fidèles et bien connus dans le public et par la base du parti soient d’emblée pointés du doigt, et soient jugés capables d’assumer les postes ministériels. Désormais parti au pouvoir, l’UDPS/Tshisekedi ne dérobe pas à cette règle.
Selon des observateurs avertis, certains noms peuvent être épinglés. Il s’agit, à titre illustratif, de Robert Bope, Peter Kazadi, Augustin Kabuya, Michel Eboma, Jacquemin Shabani, le Docteur Eteni, le Professeur Paul Tshilumbu, Joseph Mukendi wa Mulumba, Cédrick Kabangu, et tant d’autres.

A l’exception des cadres du parti déjà élus députés nationaux ou provinciaux, d’autres cadres peuvent être sélectionnés pour le compte de l’UDPS dans la prochaine équipe gouvernementale, aux Assemblées provinciales et aux gouvernorats des provinces (26 au total), si telle est la volonté du Président intérimaire du parti et du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi.

Jacquemin Shabani

Il fait presque l’unanimité dans les milieux des combattants et militants du parti. Ancien Secrétaire Général de l’UDPS, Me Jacquemin Shabani serait jugé compétent et capable d’assumer les fonctions ministérielles dans la prochaine équipe gouvernementale. Actuellement président de la Commission Electorale Permanente (CEP-UDPS), Jacquemin Shabani bénéficierait sans nul doute de la confiance de la haute hiérarchie du parti mais surtout de Félix-Antoine Tshisekedi lui-même.
Robert Bope
Il est connu dans les milieux des combattants pour son ancienneté au sein de l’UDPS mais aussi pour son esprit de militantisme aux cotés de Hauts cadres du parti et sa défense des idéaux du parti. Actuellement Secrétaire National Adjoint en charge de mobilisation, télécommunications et NTIC, Robert Bope a été tour à tour Membre de la Commission réparation, réparation, réconciliation et union de l’UDPS ; Membre du comité national de 2004 à 2009 ; Président cellulaire Lukunga (Matete) de 2005 à 2006.

Et c’est depuis 1993 qu’il a milité comme combattant de l’UDPS. Ce ressortissant de Mweka dans la Province du Kasaï est lui aussi parmi les personnalités et cadres de l’UDPS dont les noms sont cités dans tous les milieux de ‘’Parlementaires-débout’’ pour occuper un portefeuille ministériel.

Augustin Kabuya

L’homme n’est pas du tout à présenter dans les milieux des combattants et dans le microcosme politique de la RDC. Ancien Porte-parole de l’UDPS, Augustin Kabuya est connu pour son militantisme et sa fidélité aux idéaux du parti qu’il a pu défendre fermement dans les médias. Actuellement, l’homme occupe les fonctions de Secrétaire général adjoint du parti en charge de la mobilisation et de la communication.

En tout état de cause, le Président intérimaire de l’UDPS devra user de toute sa sagesse et avec un esprit managérial, pour bien gérer les ambitions des uns et des autres, en vue de maintenir le parti dans l’unité et la cohésion, et de permettre au Président de la République de bien remplir ses fonctions.

Théodore Ngandu

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top