Société

GRAND COLLOQUE À L’IFASIC : La Femme à l’honneur !

Dans le cadre de la célébration du mois de mars dédié à la femme, la coordination estudiantine de l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication (IFASIC) a organisé du lundi 18 au mardi 19 du mois courant, un colloque intitulé : « Comme eux, elles peuvent ». Ce colloque avait pour but de renforcer les capacités de la femme dans les domaines considérés comme exclusifs aux hommes. Cette manifestation a été animée par quatre femmes qui se distinguent dans leur domaine professionnel notamment, Marie-Josée Ifoku, Sarah Fani Da Cruz, Bernadette Mpundu et Marie-Madeleine Kalala. A ces quatre femmes, s’est ajoutée la Secrétaire Générale Administrative de l’IFASIC Mado Mbongopasi qui a représenté le corps professoral et administratif de cette institution. Toutes ces femmes avaient un seul langage du début à la fin du colloque : Celui d’encourager les étudiantes à adhérer à n’importe quel domaine professionnel qui les enchanterait, même si ces domaines sont considérés comme propres aux seuls hommes.

«Depuis la nuit de temps, l’Eternel a créé l’homme et la femme pour être responsables du monde dans lequel ils étaient placés. Mais certaines sociétés ont arraché à la femme cette responsabilité » a révélé Bernadette Mpundu femme politicienne. Il est nécessaire d’impliquer les femmes dans tous les domaines pour des raisons de voir la société être développée et parce que c’est la femme qui éduque comme le dit un adage « Eduquer une femme, c’est éduquer toute une nation ». En effet, les hommes qui dirigent notre pays aujourd’hui sont tous les produits de l’éducation de la femme, a-t-elle ajouté.

Bernadette Mpundu a invité toutes les femmes en générale et politiques en particulier à s’assumer, à ne pas baisser les bras car elles sont des êtres humains qui doivent aussi laisser les traces qui demeureront de génération en génération. Apres l’ intervention de cette femme politique, Marie-Josée Ifoku a encore martelé sur ce qui est de la parité entre homme et femme. Dans ses mots, elle a encouragé les étudiantes à se battre pour arracher la parité dans leur milieu académique d’abord, et ensuite dans d’autres domaines de la vie. Marie-Josée a fait savoir à ces interlocutrices que le combat mené par l’homme n’a aucun sens sans la participation de la femme. Ces deux êtres humains sont tous libres et égaux. D’après la seule candidate femme à la présidentielle du 30 décembre dernier, lorsque dans une société la femme est respectée et considérée, il y aura aussi l’émergence de ladite société. Et d’ajouter, « si le Congo est dans un état de chaos c’est parce que la femme est aussi dans cet état. Si la femme se porte mieux l’homme aussi se portera mieux » a –t-elle indiqué.

En outre, Marie-Josée Ifoku a convié tous les Congolais, particulièrement son auditoire à quitter leur zone de confort afin de réussir à sauver la RD. Congo. Pour tirer les rideaux à ce colloque, Marie-Madeleine Kalala l’une des oratrices, a rappelé aux étudiantes présentes à ce rendez-vous entre femmes que la politique n’était pas le seul domaine qui nécessite l’implication de la femme, « il y a tant d’autres dans lesquels la gent féminine peut se distinguer ».

Betty Masamungwa

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top