Société

Gratuité de l’éducation en RDC : La Société civile plaide pour sa mise œuvre effective

Initialement prévue pour le 12 août dernier, la table ronde sur la gratuité de l’éducation de base en République Démocratique du Congo a été reportée, sans qu’aucune nouvelle date ne soit fixée. Cette situation inquiète déjà les acteurs de la Société civile de l’éducation qui espéraient qu’avec la tenue de ce forum, la gratuité de l’éducation allait devenir une réalité. Au cours d’un point de presse tenu mercredi 14 août 2019, la Coalition Nationale de l’Education pour Tous en République Démocratique Congo CONEPT en sigle, en collaboration avec d’autres ONG partenaires telle que YMAE sollicite du Gouvernement la mise œuvre effective de la gratuité de l’éducation de base en RDC, pour cette année scolaire 2019-2020.

Le coordonnateur de la CONEPT RDC, Jacques Tshimbalanga Kasanji, a évoqué la responsabilité constitutionnelle de l’État, celle de prendre en charge et de rendre effective la gratuité de l’enseignement primaire et secondaire. « La constitution de la République en son article 43 stipule que l’enseignement primaire est gratuit est obligatoire. Et la constitution s’est appuyée sur les instruments juridiques internationaux telles que la convention relative aux droits des enfants, le pacte relatif aux droits économiques et socio-culturels des enfants », a-t-il précisé. Avant de poursuivre que « l’Etat reprenne sa charge régalienne de prendre en charge la situation de l’éducation ; Que les gouvernements au niveau national et provincial arrêtent cette hypocrisie ; que les parents attendent fermement la tenue de cette table ronde ratée ».

Le secrétaire général de Young New Association For Education, et initiateur de la campagne « École eza Mombongo té », Serge Bondedi est quant à lui revenu sur les acquis de la mise œuvre effective de cette gratuité de l’éducation de base en RDC. « Nous sommes satisfaits d’un certain nombre d’acquis. Le premier est la mobilisation de la population qui attend de fermes pieds d’envoyer les enfants le lundi 2 septembre gratuitement. Et du point de vue de l’Etat congolais, nous avons l’engagement du Président de la République qui tient à tenir sa promesse. Nous avons aussi les dispositions qui ont été prises par le ministère qui va piloter cette mise en œuvre de la gratuité », a-t-il dit ce, avant de poursuivre : « Vous avez les deux outils essentiels du ministère de l’EPSP, le calendrier scolaire, en son point 7.2, qui place l’année scolaire 2019-2020 sous le signe de la gratuité. Et une instruction ferme a été donnée aux responsables de bureaux gestionnaires d’observer les mesures de la gratuité de l’éducation au niveau des écoles relevant de l’enseignement de base ».

Signalons que pendant ce temps, la société civile continue de collecter les signatures dans le cadre de sa pétition lancée il y a pratiquement trois semaines pour exiger la gratuité de l’éducation de base en RDC. A ce jour, renseigne Jacques Tshimbalanga, plus d’un Million de signatures ont été déjà collectées sur l’ensemble du pays.

Théodore Ngandu

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top