Politique

Incendie de l’entrepôt de la CENI : Fayulu accuse le pouvoir de manœuvrer pour reporter des élections

Accusé par le Front commun pour le Congo (FCC) d’être le commanditaire de l’incendie qui a consumé un important nombre de matériels électoraux dans un entrepôt de la CENI à Kinshasa, le candidat de Lamuka, Martin Fayulu, interrogé par nos confrères d’actualité.cd, dément et explique qu’il s’agit d’une « manœuvre » du pouvoir.

Depuis Goma (Nord-Kivu) où il séjourne, il accuse le pouvoir de justifier le report des élections attendues dans 10 jours.

«Vous comprenez aujourd’hui que le camp Kabila ne veut pas organiser les élections. Ils ont trouvé des subterfuges de type machine à voter, 10 millions de fictifs. Nous l’avons dénoncé, ils nous ont poussé à bout, ils pensaient que nous allions boycotter les élections comme le président Tshisekedi l’avait fait en 2006. Nous avons dit non. Le mot boycott n’est pas dans notre vocabulaire. Nous l’avons dit clairement. Et nous avons souligné que nous n’accepterons pas les élections chaotiques. Et ils ont vu que nous faisons la campagne, nous invitons la population à aller voter le 23 décembre, puis aujourd’hui ils ont incendié l’entrepôt pour nous dire qu’ils ne sont pas prêts à organiser les élections », a déclaré le candidat président de Lamuka lors d’une conférence de presse.
Dans un point de presse également hier jeudi, Corneille Nangaa, président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), évoque la perte des matériels électoraux dont 8 000 machines à voter, 800 motos et 15 véhicules destinés à 19 sur les 24 communes de la capitale.

«Dans un entrepôt gardé par les gardes républicaines, pourquoi on incendie les matériels électoraux ? Vous avez remarqué sur les réseaux sociaux qu’il y a des matériels abandonnés partout mais personne ne les attaque. Et comment on peut attaquer ceux qui sont gardés au haut commandement militaire ? Qu’est-ce qu’il y a derrière ?», s’interroge-t-il.
Martin Fayulu appelle à des enquêtes internationales pour déterminer les causes de cet incident qui risque de perturber la tenue des élections à la date prévue.

Joél Bolongo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top