Sport

Incidents du Stade des Martyrs : AL MASRY, honte et opprobre au football égyptien !

Qui l’eut cru ? L’Association Victoria Club (AS V. CLUB), est en finale pour la quatrième fois de son histoire. Le team vert, noir et jaune de Kinshasa va jouer la finale de la Coupe de la Confédération, après avoir battu le club égyptien d’AL MASRY (4-0) au Complexe omnisports stade des Martyrs de la pentecôte (COSM), rempli comme un œuf, en demi-finale. Réaction des visiteurs. Mécontents du trio arbitral seychellois qui, selon eux, aurait occasionné leur cuisante défaite, à la fin du match, les égyptiens ont tout saccagé sur leur passage : panneaux publicitaires portant le label VODACOM (sponsor officiel du championnat national), vitres, portes, chaises, tableaux du vestiaire, centre antidopage, pour ne citer que ceux-ci.

En effet, l’élimination du club égyptien mercredi 24 octobre dans la soirée au Stade des martyrs de la pentecôte, en demi-finale retour de la Coupe de la CAF 2018, a provoqué l’ire des Egyptiens, qui se sont livrés à des actes de vandalisme, vertement condamnés par plus d’un sportif congolais. Une attitude condamnée aussi par la Fédération congolaise de football association (FECOFA), qui qualifie de déplorable et de « manque de respect au peuple congolais». Sur ces images amateurs (Photos droits des tiers), l’on voit bien les joueurs portant les vareuses numéros 5, Farid Shawky Ali Elmarghany et 6, Mohamed Emam, en train de détruire volontaire les panneaux publicitaires et autres matériels du plus grand stade de la République Démocratique du Congo (NDLR : capacité d’accueil, 80 000 assises). Nous attendons voir comment va réagir la Confédération africaine de football (CAF) dont le siège social se trouve au Caire, en Egypte, après le rapport officiel du commissaire au match, pour sanctionner : (1) Le refus de la conférence de presse d’avant match. (2) L’arrêt inutile du match pour contester un but pourtant valide. (3) Les désordres pendant, avant et après le match. (4) Et enfin, la destruction des biens publics. En outre, ces joueurs égyptiens qui ont saccagé le stade des Martyrs, doit-on les laisser passer la frontière et rentrer chez eux en toute impunité ? N’est-ce pas là des actes de destruction volontaire des biens publics ? Et si c’était des rd-congolais à la place des égyptiens dans un pays étranger ? Comment aller réagir l’organe faitier du football africain habitué à sanctionner les congolais à la moindre égratignure ? Questions à quatre buts !

AS V. CLUB et RAJA en finale !

Le RAJA et l’AS V. CLUB se retrouveront en finale de la Coupe de la Confédération Total les 25 novembre à Casablanca et 2 décembre à Kinshasa. Ils étaient déjà dans la même poule. Le RAJA avait été tenu en échec sur sa pelouse (0-0) tandis que les Congolais s’étaient imposés chez eux au retour (2-0). Les ‘’Dauphins Noirs’’ réussiront-ils à soulever le deuxième trophée de leur histoire ? Qui vivra verra !

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top