Politique

INTERVIEW EXCLUSIVE : Lina Chatula : « Départ éternel d’Antoine Gizenga, le PALU s’en était (déjà) préparé. »

La mort à l’âge de 94 ans de l’icône de la politique congolaise et leader du Parti Lumumbiste Unifié (PALU), en la personne d’Antoine Gizenga Fundji, est une énorme perte non seulement pour la Nation congolaise mais aussi pour les militantes et militants de ce grand parti Lumumbiste qui se souviendront de lui à jamais. « Le patriarche Antoine Gizenga est parmi les personnes qui ont lutté pour que la République Démocratique du Congo soit ce qu’elle est aujourd’hui. C’est de lui que j’ai appris et compris le Socialisme. Il représente pour moi un grand baobab, mais qui vient d’être coupé », a déclaré Mme Lina Chatula, cadre du PALU et ministre provincial sortant de la Fonction publique, Genre, Famille et Enfant de la province du Kwango, au cours d’une interview exclusive accordée à Géopolis Hebdo, le vendredi 01 mars 2019, en marge de son séjour de travail à Kinshasa.

Le Parti Lumumbiste Unifié, reste orphelin de son leader, mais ce dernier avait déjà préparé son départ.  Car, de son vivant, Gizenga nommait tour à tour des secrétaires permanents du parti. Mais peu avant sa mort, le chef du parti avait nommé son fils biologique, Monsieur Lugi Gizenga comme secrétaire permanent, poste qu’il occupe jusqu’à ce jour. Le nom de ce fils Lugi veut tout simplement dire Lumumba et Gizenga, un nom qui lui a était donné par son père en souvenir de son compagnon de lutte Patrice Emery Lumumba. Le parti du quartier des Marais dans la commune de Matete s’étant déjà préparé à la mort du Patriarche et de son replaçant, l‘actuel secrétaire permanant (LUGI), ensemble avec les membres du  bureau politique du PALU, décideront de la personne qui devra prendre le bâton de commandement.

Rappelons qu’Antoine Gizenga était le dernier survivant des compagnons de Lumumba. Aussi l’un des pionniers de l’indépendance de la RDC. Il a lutté durant toute sa vie pour le Socialisme, malgré que jusqu’à son départ éternel à l’âge de 94 ans, il n’est pas arrivé à concrétiser toutes ses pensées pour son cher pays.

Certains militants du parti cher à l’illustre disparu se sentent dépaysés suite à la mort de leur idole. Mais leur camarade Mme Lina Chatula leur a rassuré en ces termes : « La mort est inévitable. Tout le monde est appelé à mourir un jour car, la mort est naturelle. En mourant, le Patriarche ne sera pas enterré avec le nom de son parti, ce qui veut dire que le PALU  existera et  fonctionnera toujours ».

Quant à ceux qui pensent que ce parti va se disloquer, cette militante rassure et confirme que : « le PALU reste un et indivisible. Les militants du PALU marcheront sur le pas de leur leader et suivront à la loupe ses conseils quand il était vivant ».

Aux dernières nouvelles, nous avons appris au moment où nous mettons sous presse cette information que la dépouille de l’illustre disparu sortira de la morgue de l’Hôpital du Cinquantenaire ce samedi 09 mars 2019 et sera exposé deux jours après au Palais du Peuple. L’inhumation est prévue ce lundi 11 mars dans la concession familiale située à Buma, à l’Est de Kinshasa.

Carmel Kibaka

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top