Politique

KINSHASA : L’opposant congolais, Jacques Chalupa a tiré sa révérence

L’opposant congolais Pierre-Jacques Chalupa est décédé lundi 11 mars soir à l’hôpital du Cinquantenaire de Kinshasa. Il est mort à la suite d’un cancer, annonce le président de son parti ce mardi 12 mars.

Selon Prince Epenge, président du parti politique Action pour la démocratie et le développement au Congo (ADD Congo), parti de Jacques Chalupa, l’incarcération de Chalupa à la prison de Makala a aggravé son état de santé. « Pierre-jacques Chalupa est décédé hier à 20h à l’hôpital du Cinquantenaire à Kinshasa. Vous savez qu’il a été incarcéré pendant plus deux ans à la prison de Makala par le régime de Kabila. Selon eux, il avait usurpé la nationalité congolaise. Lors de son emprisonnement à Makala, il était tombé sérieusement malade. Depuis, il ne s’est jamais remis. A partir de la prison de Makala, on avait détecté qu’il avait un début de cancer et la situation s’est aggravée », a expliqué Prince Epenge.

La Cour suprême de justice (CSJ) avait condamné en 2013 l’opposant Pierre-Jacques Chalupa, à trois ans de servitude pénale pour faux et usage de faux. La haute cour qui rendait l’arrêt en appel réduisait d’une année la peine prononcée en première instance et avait ainsi confirmé l’acte d’accusation.

En octobre 2012, le Tribunal de paix de Kinshasa/Ngaliema avait condamné l’opposant à quatre ans d’emprisonnement pour détention d’une fausse attestation d’acquisition de la nationalité congolaise, d’une fausse carte d’électeur et d’un faux passeport congolais.

Pierre-Jacques Chalupa a toujours affirmé qu’il est Congolais et n’a jamais usurpé cette nationalité. « Je suis né au Congo-Belge Rwanda Urundi en 1948. Mon père est né en 1927 à Matadi. Ma grand-mère est née en 1899 à Boma. Je suis sur le même diapason que Yerodia Abdoulaye Ndombasi », affirmait le président d’Action pour la démocratie et le développement au Congo. Opposant d’abord au régime du Président Joseph Kabila puis celui de Félix-Antoine Tshisekedi, Pierre-Jacques Chalupa avait pris part, aux côtés de l’opposant Martin Fayulu, à quelques manifestations politiques de la coalition Lamuka.

Claudel Lubaya, président d’Alliance des mouvements du Kongo (AMK), a indiqué, ce mardi 12 mars sur Twitter, que Pierre-Jacques Chalupa a été “victime de l’arbitraire de la part de l’Etat”. En outre, poursuit-il, les privations et les humiliations ont affecté sa santé et la mort l’a emporté. “Je salue la mémoire de mon compatriote Pierre-Jacques Chalupa, décédé hier à Kinshasa. Condoléances à sa famille et à ses compagnons”, a-t-il déclaré. A 74 ans, l’opposant congolais d’origine belge a est parvenu à se faire élire député nationale lors des élections législatives de 2006.

GH

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top