Economie

Kolwezi/grève de la main-d’œuvre en régie à SOMIDEZ, Jacques Kamenga : « Que le développement du projet DEZIWA soit réalisé dans l’exemplarité. »

La rentabilité de la Générale des Carrières et des Mines (GECAMINES) passe par la transformation de la société et l’optimisation des partenariats dont le projet DEZIWA est l’un des socles. Ce projet, conçu sur la base d’un partenariat gagnant-gagnant entre la GCM et la firme chinoise China Nonferrous Metal Mining (CNMC), connait aujourd’hui des sérieux problèmes dans la marche vers sa maturation économique. Des sources proches de la Société Minière de Deziwa (SOMIDEZ), nous apprenons que les ouvriers congolais présents sur le site de construction de l’usine de DEZIWA observent, depuis jeudi 6 décembre 2018, un mouvement de grève du fait du non-respect de leurs conditions de travail. Selon nos sources, il a été fait état d’ouvriers non enregistrés auprès de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), alors que ces mêmes ouvriers verraient néanmoins leur paie amputée à la source de la part destinée à cet organisme public social. A qui profite cette sale besogne ? Difficile d’y répondre à ce stade. Mécontents de cette triste situation, lesdits ouvriers sont allés loin dans leurs revendications jusqu’à bloquer la route Likasi – Kolwezi (quand on connait l’importance de celle-ci pour l’évacuation des minerais produits dans l’ex Katanga vers la Chine ou l’Europe) ainsi que l’accès aux installations de cette Joint-Venture (JV).

«Si elle était avérée, cette situation caractériserait une fraude à la législation sociale (de la République Démocratique du Congo, NDLR) et auprès des ouvriers concernés », a fait savoir Jacques Kamenga Tshimuanga, Directeur général ai de la GECAMINES, dans une correspondance envoyée ce 8 décembre au Président de la SOMIDEZ dont Géopolis Hebdo s’est procuré une copie. Et d’ajouter : « En tant que responsable opérationnel du projet au titre de la convention de JV et au regard de la Loi, il est de votre responsabilité de veiller à faire respecter la législation congolaise auprès des ouvriers utilisés directement ou à travers les sous-traitants de la JV ».

En outre, le DG Jacques Kamenga a demandé, à travers cette missive, au président de SOMIDEZ de bien vouloir organiser une réunion aujourd’hui lundi 11 décembre sur le site de l’usine entre les responsables concernés de la société précitée et de ses sous-traitants et la Délégation de la Gécamines qu’ils conduiront, à laquelle leurs représentants à SOMIDEZ participeront, afin de comprendre la situation et prendre les mesures qui s’imposent.

« Il est de notre responsabilité propre en tant que principale entreprise congolaise du pays, et de l’intérêt de notre partenariat commun, que le développement du projet DEZIWA soit réalisé dans l’exemplarité », a-t-il martelé.

Il convient de signaler que le gisement de Deziwa est l’une des réserves stratégiques de la Gécamines dans la périphérie de la ville de Kolwezi, dans la province du Lualaba. Au moment où nous mettons sous presse cette information, les Chinois ont déjà déblayé le terrain et commencé les premières constructions notamment l’extraction par solvant (SX), l’une des technologies ultramodernes au monde. Le site aura un gigantesque complexe avec des usines d’extraction, de concentration et de production des cathodes de cuivre et des pièces de cobalt.

La première phase du projet Deziwa produira entre 75.000 et 100.000 t Cu par an. L’ambition de la GECAMINES est de produire 200.000 t Cu par an pendant la deuxième phase.
L’accord entre la GECAMINES et CNMC prévoit une gestion commune de l’usine construite pendant le temps de remboursement de la dette ayant concouru à sa réalisation. Après cette étape, l’usine deviendra totalement la propriété de la GECAMINES, société d’Etat, qui augmentera ainsi sensiblement sa production. Affaire à suivre !

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top