Communication

Les smartphones sont-ils devenus un moyen pervers de distraction pour les élèves

Outil complexe qui accompagne l’homme dans toute activité, le téléphone ne se limite pas seulement à transmettre la voix mais il va au delà. De nos jours, il est possible de suivre la télévision, la radio, lire les journaux en ligne, enregistrer les informations, télécharger les applications accéder à l’internet, écouter la musique et même voir les films sur un téléphone. Bref, accéder à tout un monde à l’aide d’un téléphone une pratique à laquelle s’adonnent nombres des utilisateurs de ces objets sophistiqués. Mais qui n’est pas sans conséquence sur les résultats scolaires des élèves qui usent et abusent des téléphones aux heures des enseignements.

La question qui se pose ici est de savoir s’il est important pour un élève d’avoir téléphone aussi sophistiqué? Pour répondre à cette question nous sommes allés à la rencontre des élèves de collège Saint-Esprit sur la route universitaire au quartier Livulu, dans la commune de Lemba. Selon notre interlocuteur, un élève de la 4ème année math-physique, officiellement, « il est strictement interdit aux élèves d’utiliser le téléphone portable à l’école.» Mais malgré cette interdiction, certains élèves amènent leurs smartphones et les utilisent en cachette. Une pratique qui n’est pas sans conséquence sur la concentration des écoliers pendant les heures des cours et qui se ressent sur les résultats scolaires.

Aux heures des cours, les élèves s’adonnent à cœur joie à la navigation sur internet. Parmi les activités prisées par ces héros du téléphone intelligents : Musique, pornographie, Facebook et Whatsapp. Les réseaux sociaux qui monopolisent l’attention des écoliers et avec eux, un dérèglement inquiétant des mœurs.

Les enseignants ont compris que les leurs disciples qui usent et abusent du téléphone pourtant interdit sont devenus de plus en plus faibles en classe. Mais lorsqu’il faut interroger, ces derniers s’en sortent plutôt pas mal, tricherie oblige. A un clic sur le smartphone, on accède à internet et tout de suite on a tout un univers à sa portée, sans oublier l’échange de réponse par SMS avec le monde extérieur.

L’usage dévoyé du téléphone va-t-il avoir raison de la qualité des hommes qui se sortent des écoles et collèges de la République Démocratique du Congo ? Certains responsables ne sont pas loin de le penser. Déjà, il faut souligner que cette qualité laissait déjà à désiré et le pays végète en queue de peloton dans le classement de l’indice humain de développement. Décidemment, les effets pervers de la modernité ne finissent pas d’avoir des conséquences sur la paisible vie de tous les jours.

Bénédicte Matungulu/UNIKIN

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top