Santé

Lutte contre la poliomyélite : Rotary promet un environnement sans polio en 2019

La journée internationale de la lutte contre la poliomyélite célébrée le 24 octobre de chaque année a été l’occasion pour l’ONG ROTARY qui lutte pour l’éradication de la Poliomyélite de sensibiliser la population à œuvrer pour l’assainissement de l’environnement. Devant le Ministre national de la Santé Oly Ilunga, le professeur Jean-Pierre Kandolo et ses collaborateurs ont expliqué les causes de cette maladie et tout en proposant des solutions pour l’élimination totale de cette maladie virale.

En effet, la poliomyélite est en soit une maladie virale très contagieuse qui attaque le système nerveux central et peut provoquer en quelques heures, dans environ un cas sur 200, une paralysie définitive. « La polio a été une cause importante de l’invalidité dans le monde et qui a provoqué le décès dans 5 à 10% de cas de paralysie », explique l’expert.

Dans son mot de circonstance, le ministre de la santé Oly Ilunga a souligné qu’il y a eu des progrès considérables, environs 3OO.OOO cas de paralysie en 1998 mais à ce jour, ce taux a été réduit de plus de 90% en 2018 et que sur les 199 pays attaqués par cette maladie il n’en reste que 3 en 2018. Une situation qui était un rêve formulé par Rotary International en 1998 avec les autres partenaires impliqués dans l’initiative qui commence à devenir aujourd’hui une réalité. « A ce jour, le polio virus sauvage ou tous types confondus n’est isolé que dans deux pays du monde, l’Afghanistan et le Pakistan. Il s’agit d’une avancée majeure dans la démarche de la lutte contre cette maladie », s’est réjoui le ministre. Concernant la RDC, l’autorité affirme que la lutte a été élevée au rang d’urgence de santé publique à portée nationale. Donc, il s’agit d’une maladie à la déclaration obligatoire pour laquelle les agents de santé font la recherche active chaque fois qu’un cas de paralysie est détecté afin de permettre une réaction rapide du pays en partenariat avec les agences qui se sont mobilisées pour la lutte.

Le ministre a, dans son allocution du jour a rendu un vibrant hommage aux vaillants fils du pays qui ont payé de leurs vies pour la vaccination des enfants congolais. « Leurs sacrifices ne seront pas vain. Ils seront récompensés », a dit le ministre. « La santé est le bien être de la population congolaise et cela est une priorité pour le Gouvernement qui ne ménage aucun effort pour faire en sorte que tous ses enfants soient vaccinés sur toute l’étendue du territoire nationale. J’en appelle donc au sens élevé du devoir de chacun afin de permettre à chaque enfant d’accéder à cette protection vaccinale qui est son droit élémentaire et le premier pilier de la couverture nationale et universelle. Le vaccin sauve la vie utilisons-le pour le bien être de la de nos enfants », a exhorté Oly Ilunga.

L’animateur principal du point de presse, le professeur Kandolo a fait savoir en cette journée du 24 octobre commémorant la journée de la lutte contre la Polio qu’il a fait savoir qu’il y a au moins quelques raisons pour éradiquer cette maladie virale qui est la poliomyélite.

Pour mettre fin à cette maladie des mains sales, le professeur Kandolo et ses collaborateurs ont demandé à la presse de pouvoir accompagner Rotary pour la visibilité de la campagne de vaccination des enfants. Aux parents, ils sont appelés à respecter les étapes de chaque vaccin pour éviter que les enfants soient attaqués par cette maladie. « Parce que en 2019 , nous reviendrions avec un autre message de victoire pour relever le défi, car la RDC mérite d’être dans un environnement sans poliomyélite », a-t-il conclut.

Blandine Bampala

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top