Santé

Lutte contre l’Epidémie d’Ebola au Nord-Kivu et Ituri : Cent trente-neuf personnes guéries !

Le dernier rapport du ministère de la santé sur la situation épidémiologique d’Ebola indique que depuis l’apparition de la maladie dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri jusqu’au 2 décembre, cent trente-neuf personnes ont été guéries et ont quitté le centre de traitement pour regagner leurs familles.

Selon la même source, depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de quatre cent quarante, dont trois cent quatre-vingt-douze confirmés et quarante-huit probables. S’agissant des décès, au total, il y a deux cent cinquante-cinq dont deux cent sept confirmés et quarante-huit probables.
Néanmoins, quatre-vingt-dix-sept cas suspects sont en cours d’investigation. Six nouveaux cas confirmés dont un à Beni, un à Komanda, un à Katwa, un à Butembo, un à Masereka et un autre à Vuhovi. Le tous nouveaux cas de décès ont été rapportés dont deux à Butembo et un à Komanda. Une nouvelle personne a été guérie et sortie du centre de traitement de Butembo.

Les équipes sont déployées pour une prise en charge psychologique, médicale et alimentaire de la population de ces coins comme l’a affirmé Gertrude Biata, chargée de la prise en charge médical au centre de Traitement d’Ebola « étant donné que Ebola est une maladie très létale, le patient doit être soutenu psychologiquement, lui dire que c’est ne pas une fatalité et on peut guérir de cette maladie ».
Notons que dans la lutte contre Ébola, les femmes ont une place centrale dans les communautés au Nord-Kivu. Elles sont non seulement les piliers des foyers mais sont également des actrices économiques importantes grâce à leurs nombreuses activités commerciales, « c’est ainsi qu’elle doit être informée sur mode de protection , des signes annonciateurs de la maladie et de la bonne hygiène en mettant des dispositifs pour le lavage des mains » a martelé Gertrude Biata, ainsi en vue de renforcer l’engagement communautaire, il a été décidé de féminiser davantage la riposte contre Ébola en impliquant directement les femmes leaders.

Des ateliers de formation pour les représentantes des associations féminines ont été ainsi organisés à Beni et Butembo. Pendant un mois, ces nouvelles communicatrices accompagneront les équipes de la riposte sur le terrain afin d’aider à lever les quelques réticences qui subsistent encore dans certains quartiers.

Il sied de noter par ailleurs que dans la lutte contre Ébola, les femmes ont une place centrale dans les communautés au Nord-Kivu. Elles sont non seulement les piliers des foyers mais sont également des actrices économiques importantes grâce à leurs nombreuses activités commerciales.

Bénis-Joseph Feruzi

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top