Société

LUTTE POUR UN ENVIRONNEMENT VIABLE : L’ONG AVES lance un S.O.S. aux partenaires intéressés

L’Association des Volontaires pour un Environnement Salubre(AVES), une Organisation Non Gouvernementale qui œuvre pour la protection de l’environnement et pour le développement du bien-être social et humain, situé au quartier Bumba, appelé Sanga mamba, dans la commune de Ngaliema, éprouve d’énormes difficultés financières pour pouvoir résoudre les problèmes auxquels sa cible fait face. Entre autres problèmes l’on cite, la multiplication des têtes d’érosions, la destruction de la végétation ainsi que la malpropreté. Sur ce, elle demande aux partenaires intéressés et soucieux de combattre ces fléaux et à toute personne de bonne volonté de venir à sa rescousse.

«Cette Association travaille jusque-là sur fonds propre, mais très insuffisant et ne provenant que des petites cotisations de ses membres (une trentaine) », s’inquiète sa présidente, Angel Kabu qui s’est confié à votre journal lors d’un entretien. Elle a profité de cette opportunité pour lancer un appel aux partenaires œuvrant ou non dans ce secteur de leur venir en aide. Elle se lamente aussi par le fait que l’état de délabrement total de la route qui conduit au quartier de leur siège, ne permet plus à son unique partenaire Clean Plast de venir ramasser leurs colis d’immondices. Pour pallier à cette situation précaire qui prévaut dans leur environnement, l’association organise des actions telles que : le nettoyage des espaces, le ramassage et l’évacuation des immondices, l’aménagement des digues de rétention d’eau, des noues, des barrières, l’établissement d’espaces verts, l’assainissement des maisons et édifices publics, du sol et de l’air.

Pour que cette bonne initiative ne se limite qu’au niveau du quartier Bumba, le secrétaire administratif de l’AVES, Alfred Djonga estime que « si leur organisme recevait des financements solides, ses actions pourraient s’étendre dans d’autres communes de la ville de Kinshasa, au besoin, sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo. Plus de deux ans, une équipe de travail s’attèle à des travaux de lutte contre les érosions dans quelques ravins des quartiers (Ngamikabi, Nkay, Mangenge… et à leur amont) ».

Retenez que ces travaux sont intensifiés dans les ravins Kamanyola et Nzolana (avenue reliant sanga mamba et malueka), long de 600 et 800m respectivement et profonds de 15m au moins, ainsi que sur les avenues Kinshasa (avenue sur laquelle se trouve le bureau de l’AVES), Kasangulu, Tshiela, Ngamikabi, Lisanga, Boyokani et Kivunda.

Les aménagements jadis effectués par AVES, ont arrêtés la progression de ces dits ravins vers le marché Boma-libala. Le relèvement de leurs lits, la diminution des dégâts dus aux masses d’eau de ruissellement, témoignent la qualité des interventions réalisées. Les populations de cette contrée ayant vécu ces améliorations, viennent vers AVES pour demander appui mais celle-ci est limitée financièrement, a conclu Mme Kabu.

Carmel Kibaka

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top