Politique

Mécanisme National de Suivi (MNS) : Claude Ebalanki, nouveau coordonnateur !

Dans sa politique de redynamisation des structures de l’Etat, le nouveau Président congolais a procédé, lundi dernier, à la nomination du Coordonnateur et Coordonnateur Adjoint du Mécanisme National de Suivi (MNS). Dans une ordonnance lue sur les antennes de la télévision publique, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a porté son choix sur Claude Ebakalanki Ekolomba et Patrick Mutombo Kambila. Ils ont été nommés respectivement coordonnateur et coordonnateur adjoint de cette structure.

A la tête de cette institution, Claude Ebakalanki Ekolomba et Patrick Mutombo Kambila, ont une mission précise : œuvrer pour la pacification de la partie orientale de la République démocratique du Congo (RDC) en particulier et la sous-région de Grands-Lacs en général, conformément à l’accord cadre d’Addis-Abeba et des déclarations de Nairobi qui ont mis fin à la rébellion du M23. Depuis sa prise du pouvoir, le Chef de l’Etat a multiplié des initiatives visant le retour de la paix, la stabilisation de l’Est du pays et de la sous-région des Grands-Lacs. Il y a peu, Félix-Antoine Tshisekedi avait dit son intention de faire intégrer la RDC au sein de la communauté Est-africaine. Une volonté qui s’est manifestée par la visite de son Directeur de Cabinet, Vital Kamerhe à Kigali, la capitale rwandaise afin de déblayer le terrain avant l’arrivée du Chef de l’Etat. Kigali et Kinshasa, qui ont toujours eu des rapports tendus veulent-ils repartir sur des nouvelles bases ? C’est le moins que l’on puisse dire. Les visites des officiels occidentaux notamment américains dans les deux capitales en disent long sur cette volonté de tourner la page.

Créé en 2013 par l’ancien Président Joseph Kabila, le MNS a été pour la première fois dirigé par François Mwamba Tshishimbi. La démission en 2016 de cet ancien ministre devenu depuis l’un des plus proches collaborateurs de Félix Tshisekedi a fortement déstabilisé cette structure.

Au moment de la signature de ces accords, François Mwamba était l’un des principaux négociateurs de la partie congolaise. Il avait participé aux négociations de Kampala (Ouganda) entre la RDC et les rebelles du M23 et à la supervision de la mise en œuvre de l’accord-cadre d’Addis-Abeba, avant d’être nommé à la tête du MNS le 27 mai 2013. Il avait été depuis, remplacé à ce poste par le Général Denis Kalume Numbi.

Ce Mécanisme national avait été créé à la suite de des accords de paix, sécurité et coopération souscrits par la RDC et ses 11 pays voisins de la sous – région la Région des Grands lacs. L’accord avait été signé le 24 février 2013 à Addis – Abeba.

José-Junior Owawa

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top