Politique

PAIX ET SÉCURITÉ DANS LE GRAND NORD : Félix Tshisekedi à Beni et Butembo : affaire de parole donnée

Le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est arrivé mardi 16 avril 2019 dans la ville de Beni au Nord-Kivu. Le Président de la République a foulé le sol de Beni après un séjour de 48 heures à Goma. Cette visite dans le Kivu intervient après celle effectuée à Lubumbashi dans le Haut-Katanga. Elle s’inscrit dans le cadre de la recherche des solutions idoines au problème d’insécurité que connaissent les populations de cette partie du pays. Conformément à sa promesse de campagne électorale, le Chef de l’Etat se dit déterminé à mette fin à toutes les poches résiduelles de conflits et aux groupes armés qui écument encore l’Est de la RDC. Outre la situation sécuritaire, le Président Tshisekedi s’est aussi appesanti sur la maladie à virus Ebola qui continue à gangrener cette partie du pays.

Bien avant l’arrivée du Chef de l’Etat à Beni, les autorités locales, les agents et fonctionnaires de l’Etat ainsi que plusieurs couches sociales étaient mobilisés pour lui réserver un accueil chaleureux l’aéroport de Mavivi.

Le parti de Mbusa Nyamwisi, le RCD-KML a aussi appelé ses partisans à réserver un accueil chaleureux à Félix Tshisekedi, indique nos confrères de 7 sur 7.cd.
« Je viens de demander à toute la population de Beni et à tous les membres du RCD/KML de se préparer pour accueillir le président de la République Félix Antoine Tshisekedi. Les tueries ont duré longtemps à Beni et nous, les habitants de Beni, nous accusons plus le commandement de l’armée de faillir à sa mission, ce qui fait que l’insécurité persiste à Beni. Quand le commandant suprême se déplace à Beni c’est important de venir l’écouter. Je crois, il pourra nous apporter un message. Actuellement, celui qui peut nous rassurer sur le retour de la paix, c’est le président Félix. Nous vous demandons de l’accueillir et de l’écouter », a déclaré Vincent Momberto, vice-président du RDC/KML fédération de Beni.

L’étape de Goma

Après avoir échangé lundi avec les élus du Nord- Kivu sur la situation sécuritaire dans cette partie du pays, le Chef de l’Etat a conféré avec David Gressley, représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations-Unies en charge des opérations. Il a indiqué que la mission onusienne et le gouvernement congolais souhaitent trouver “définitivement” une solution à la menace des Forces Démocratiques Alliées (ADF). «C’était une discussion très constructive qui va aider d’aller en avant avec la sécurisation et la stabilisation des régions qui sont toujours touchées par les conflits », a déclaré David Gressley.

Le chef de l’Etat a tenu une réunion de sécurité à Goma en présence notamment du chef d’état-major général des FARDC.
« Le problème ADF est la situation la plus préoccupante et nous avons eu un très bon échange sur ça, surtout l’aspect de collaboration. Je crois qu’il y a un souhait conjoint pour qu’on trouve une solution définitive à cette menace des ADF. Nous en sommes très déterminés », a ajouté le numéro 2 de la mission onusienne.
Les rebelles ADF, présents sur le sol congolais depuis 1990, sont accusés d’être à la base des massacres des milliers de civils depuis quatre ans dans la région de Beni.

Théodore Ngandu

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top