Société

PÉNURIE D’EAU À KISENSO : Le forage, à la fois un business et un secours pour les habitants de Kisenso

La commune de Kisenso fait partie des communes de la ville province de Kinshasa où les difficultés d’accès à l’eau potable est un casse-tête. Selon un constat fait par une équipe de Géopolis hebdo descendue sur place, les riverains disent de fois se sentir délaissés pour compte et abandonnés en ce qui concerne la desserte en eau potable et cela depuis plusieurs années, une situation qu’ils ne cessent de déplorer chaque fois qu’ils sont interrogés par un journaliste. Mais pour pallier à cette situation de carence d’eau qui bat son plein dans plusieurs quartiers de cette municipalité, la responsable de la société Régideso exerçant à Kisenso, Alice Coda Tshadi, a appelé les habitants de ladite commune précisément ceux du quartier anciens combattants d’utiliser l’eau de forage privé, afin de régler la situation pénible dans laquelle ils vivent depuis une décennie.

Au cours d’un échange avec la population à l’occasion de l’implantation des forage en guise de soutien aux habitants de Kisenso, la direction du secteur Régideso à Kisenso a reconnu les difficultés qu’éprouve la société pour distribuer l’eau et venir en aide à la population de ce coin en général et ceux du quartier “anciens combattants’’ en particulier.

Distribuée au prix d’argent, l’eau de forage constitue de plus en plus pour les tenanciers, un business, car pour 25 litres d’eau seulement, il faut débourser 250fc. Sans aucun autre moyen de secours, la population est obligée de se soumettre à ce business qui constitue aussi un secours de circonstance pour eux. À en croire madame Alice Coda Tshadi, la population étant dans une situation de précarité à cause de la pénurie d’eau, ne peut pas s’empêcher de recourir à l’eau de forage vendue à un prix aussi bas.
Une affirmation qui est rejetée à l’immédiat par quelques personnes habitants le quartier, qui estiment que cette somme de 250fc par bidon de 25 litres est très exorbitant, “car s’il faut faire 10 tours pour 10 bidons, ça ferait 2500fc rien que pour une journée, alors que si l’eau de robinet jaillissait, la somme évoquée ci-haut allait être mensuelle et non journalière, d’où la nécessité pour la Régideso de placer des tuyaux pouvant ravitailler toute la population en eau potable.

Face à une situation chaotique, qui a longtemps durée, quelques fils et filles de Kisenso apprécient tant bien que mal l’aide des individus qui ont mis à leur disposition l’eau de forage. Mais cela ne suffit pas, la Régideso doit tout mettre en œuvre pour rendre l’eau disponible, souhaitent les habitants de Kisenso.

Ngoie Banakay Kenaya (stagiaire de IFASIC)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top