Politique

Processus Electoral : Satisfecit de la SADC après la rencontre avec la CENI

Accueillie par le Rapporteur de la CENI, M. Jean Pierre KALAMBA, la délégation du Conseil consultatif de la SADC a suivi les éléments essentiels de la mise en œuvre du calendrier électoral du 5 novembre 2017 avec l’organisation le 23 décembre de trois scrutins combinés.

Le rapporteur de la CENI, les a aussi convaincus sur la nécessité de recourir à l’utilisation de la machine à voter qui n’était pas en contradiction avec la loi et que cette pratique n’avait rien à voir avec le vote électronique, qui est immatériel avec des machines interconnectés. Alors que la machine à voter utilise le bulletin papier. Ces différentes explications fournies par le bureau de la CENI, ont assouvi la soif des experts de la SADC.

Selon M. John Billy TENDWA, chef de la délégation des membres du Conseil consultatif électoral de la SADC, la République démocratique du Congo a fait une avancée significative du vote manuel vers un vote technique. “Dans le vote manuel, fait-il savoir, on avait un bulletin de vote qui avait énormément de pages à parcourir pour retrouver son candidat, voter et le déposer dans l’urne. Avec la machine à voter, on a un seul bulletin pour trois élections et en deux minutes ou moins, tout est fini. C’est un grand pas de quitter le système manuel vers un système technique très avancé’’.
Pour Jean Pierre KALAMBA, la CENI se sent réconfortée du soutien de la SADC dans pareille circonstance, où la RDC tend vers sa première alternance démocratique depuis 1960. Il s’est réjoui du fait que les membres de la SADC ne sont pas venus à Kinshasa les mains vides. “Ils sont venus avec des techniciens qui vont continuer le travail avec nos techniciens pour examiner des voies et moyens de nous accompagner en termes de déploiement’’. La SADC promet également d’envoyer d’ici le 12 décembre, une forte équipe d’observateurs dans toutes les provinces ” et au besoin examiner la possibilité de nous venir en assistance technique comme ils l’ont fait en 2006 et en 2011 “, souligne le rapporteur de la CENI.

L’antenne de Manono inaugure son propre bâtiment

Ces installations ont été inaugurées ce mardi 6 novembre 2018 par le Vice-président de la CENI en mission de sensibilisation sur la machine à voter dans cette partie du pays. Arrivé à Manono, territoire situé à 650 km de Lubumbashi, Norbert BASENGEZI KATINTIMA a présidé des cadres de concertation sur l’état des lieux du processus électoral en RDC
A son arrivée à Manono, le Vice-président de la CENI a été accueilli chaleureusement par M. Pierre MUKAMBA KASEYA, administrateur du territoire, entouré des agents et cadres de la CENI Manono.

Norbert BASENGEZI KATINTIMA s’est rendu directement au bâtiment administratif pour une réunion au cours de laquelle il a déterminé l’objet de son séjour de travail dans cette partie du pays, à savoir sensibiliser les électeurs car dans 46 jours c’est le vote et les électeurs doivent savoir utiliser la machine à voter et être au parfum de l’avancement du processus électoral en RDC.

Par la suite Norbert BASENGEZI KATINTIMA a procédé à l’inauguration du bâtiment de abritant l’antenne de la CENI Manono. Ce bâtiment est situé sur la route Muyumba, au quartier Makomene, dans la commune de Kitotolo.

Comprenant une salle de réunions, une salle d’attente, 5 bureaux, des latrines et un entrepôt le bâtiment de la CENI Manono a été construit sur fonds propres de la centrale électorale. Les travaux de construction ont duré 7 mois sous l’œil vigilant de Mme Gérardine KASONGO NGOIE, Questeur de la CENI. Signalons que la CENI a lancé un vaste programme de construction de ses installations un peu partout à travers le pays.

Le Vice-président a invité les cadres et agents de la CENI ainsi que la population de Manono à une bonne utilisation de ce bijou.

Il sied de rappeler qu’avant de quitter Kamina le Vice-président a tenu une réunion d’éveil de conscience avec les agents et cadres de la CENI de la province du Haut Lomami, sur le travail bien fait car les élections approchent, question de tout mettre en ordre pour la réussite des scrutins du 23 décembre 18.
Aussi le vice-président a tenu un cadre de concertation à la cathédrale sainte barbe de Manono pour mobiliser la population à se préparer aux scrutins du 23 décembre 2018.

A 50 jours de la tenue des élections : CENI clôture du niveau 1 de la cascade de formation des formateurs et lancement du niveau 2.
En prévision de l’organisation des scrutins combinés présidentiel, législatifs national et provincial le 23 décembre 2018, la Commission Electorale Nationale Indépendance a clôturé, le samedi 3 novembre 2018, la formation des formateurs du niveau 1 de la cascade de formation des Membres des Bureaux de vote te de dépouillement ainsi que des Membres des Centres locaux de compilation des résultats.

A l’issue de cette formation qui a duré 8 jours, au total 281 cadres et agents de la CENI, ont été formés. Les partenaires internationaux, la Société civile ainsi que les délégués de l’Ecole de formation électorale en Afrique Centrale ont également participé à cette session de formation qui se poursuivra d’abord au niveau des Secrétariats exécutifs provinciaux de la CENI implantés aux chefs-lieux des provinces, puis au niveau des antennes dans les territoires et enfin aux sites de formation. L’objectif visé par la CENI est de former le personnel compétent, nécessaire de prendre correctement en charge les opérations au niveau des Bureaux de vote et de dépouillement (BVD) ainsi que dans les Centres Locaux de Compilation des Résultats (CLCR).

C’est en présence notamment des autres membres du Bureau et de la Plénière de la CENI ainsi que du Secrétaire Exécutif National, Ronsard MALONDA, du Chef de l’Unité électorale de la Monusco, que le Président de la CENI, M. Corneille NANGAA YOBELUO a prononcé la formule protocolaire de clôture de la session qui a duré 8 jours au lieu de 7.
Garantir la bonne qualité de la cascade de formation qui va se poursuivre en provinces selon le chronogramme ci-après:

  • Du 10 au 16 novembre 2018: Formation au niveau des Chefs lieur des 26 provinces au SEP (formateurs Electoraux Nationaux, les Chefs d’Antenne, Informaticien des Antennes ainsi que les autres membres du Secrétariat Exécutif Provincial).
  • du 22 au 28 novembre: au niveau des territoires dans les différentes Antennes de la CENI: les formateurs électoraux provinciaux.
  • Du 2 au 7 décembre 2018: Formation des Chefs des Centres de vote (CCV), des Techniciens du Centre de vote (TCV) et des Présidents Formateurs (PF)
  • Du 17 au 21 décembre 2018: Formation pour les Membres du Bureau de Vote et de Dépouillement (MBVD) et des Membres du Centre Local des Compilations des Résultats (MCLCR).

Auparavant le Rapporteur Adjoint de la CENI, le Professeur Onésime KUKATULA a indiqué que de manière spécifique, cette session de formation a concerné les aspects andragogiques ; a permis aux participants de renforcer les connaissances sur les procédures de vote, de dépouillement et de compilation des résultats ; qui leur permettra de continuer les différents programmes de la cascade de formation des Membres des Bureaux de Vote et de Dépouillement (MBVD) ainsi que les Membres des Centres Locaux de Compilation des Résultats (MCLCR) et renforcer les compétences sur l’éthique et la déontologie des agents électoraux dans l’approche PLUS. Au final, il s’agira de former 562.520 MBVD et 7.530 MCLCR à déployer sur toute la République.

Le Président de la CENI a, de la manière d’un général à ses troupes, envoyer les participants en mission pour aller former les autres agents de la CENI qui nous permettront que la vérité des urnes soient respectées le 23 décembre 2018. Si les hommes ne pourront pas nous applaudir au moins Dieu saura que nous avons par la proclamation des résultats refléter cette vérité des choix des électeurs, a conclu le Président de la CENI dans son mot.

Il sied de noter que la veille soit le 2 novembre 2018, le Secrétaire Exécutif National, Me Ronsard MALONDA NGIMBI, a donné les orientations claires, précises et nettes aux différents participants afin de lever les malentendus durant la formation pour une harmonisation de vue sur terrain.

Notons aussi que cette session de formation a connu la participation des experts de la MONUSCO pour leur accompagnement et ceux de la société civile pour s’imprégner eux aussi des procédures dans l’organisation des scrutins du 23 décembre 2018.

Le déploiement des matériels électoraux s’accélère

Toute de suite après, le Président de la CENI, accompagné des autres membres de la CENI, est allé au port de l’ex. Onatra afin de constater le départ des matériels électoraux pour l’axe Equateur. Signe que le déploiement tous azimuts est lancé pour que le chronogramme soit respecté et que la jonction du matériel et des formateurs soit effective à la date prévue aux sites des formations.

GH/Communication CENI

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top