Société

PROMOTION ET PROTECTION DES DROITS DE L’HOMME EN RDC : CNDH, toujours pas de bâtiment propre à l’institution

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), a rendu public jeudi 18 avril 2019, dans la salle de conférence du ministère des affaires étrangères, son troisième rapport d’activité pour l’année 2018. Ce rapport retrace les activités menées par cette institution citoyenne d’appui à la démocratie sur l’ensemble du territoire national. En ce qui concerne la situation des droits de l’homme en RDC, le rapport de la CNDH fait état de plusieurs cas d’atteintes aux droits civils et politiques, aux droits économiques et sociaux et aux droits collectifs. Sur ce, l’institution chargée de promouvoir et de protéger les droits de l’homme en RDC, renseigne que plus de 4000 plaintes sur les cas de violation des droits ont été signalés à travers le pays. Toutefois, la CNDH dit éprouver d’énormes difficultés pour son bon fonctionnement, notamment la modicité des moyens financiers et le manque, jusqu’à ce jour, d’un bâtiment autonome, devant servir de siège à cette importante institution d’appui à la démocratie.

C’est conformément aux dispositions des articles 7 de sa loi organique que la Commission Nationale des droits de l’homme a procédé à la publication de ce rapport d’activité. Une publication qui intervient après celle de mardi 16 février dernier liée aux enquêtes sur la responsabilité sociétale des entreprises extractives en RDC.

En terme d’activités réalisées, la CNDH annonce notamment la poursuite de son extension sur l’ensemble du pays en dépit des difficultés qu’elle éprouve. Plusieurs rapports sur la situation des droits de l’homme en RDC ont été publiés par la CNDH durant toute l’année 2018.

Concernant la situation des droits de l’homme, l’institution chapeautée par Mwamba Mushikonke Mwamus indique avoir reçu plusieurs plaintes relatives aux cas d’atteintes aux droits des citoyens à travers le pays. Sur base de ces plaintes, l’institution d’appui à la démocratie dit avoir transmis des décisions de dénonciations aux juridictions compétentes.
Dans le cadre de ses visites effectuées dans les différents milieux d’incarcération en RDC, la CNDH se félicite d’avoir obtenu, à l’issue de ces visites, la libération de plus de 900 détenus emprisonnés de manière illégale.

Déterminée à bien remplir sa mission, la Commission Nationale des Droits de l’Homme se trouve confrontée à plusieurs défis à relever pour son bon fonctionnement. Ces défis sont ordre logistique, financier, et personnel. Concrètement il s’agit de l’insuffisance des moyens financiers qui empêchent l’institution de s’étendre totalement sur l’ensemble du pays. En outre, l’institution n’a pas encore obtenu un bâtiment approprié pour abriter ses différents bureaux.

A l’occasion de cette présentation, la Commission Nationale des droits de l’homme a formulé des recommandations à l’endroit des autorités du pays pour prendre des mesures immédiates et appropriées en vue de de l’amélioration de la situation de la situation des droits de l’homme en RDC. Au président de la République, la CNDH demande de s’impliquer personnellement dans la nomination de nouveaux magistrats en vue d’une bonne administration de la justice. Au parlement, il a été recommandé de doter la CNDH d’un budget conséquent pour son bon fonctionnement. Au gouvernement enfin, l’institution en charge de la promotion des droits de l’homme sollicite une dotation en infrastructures nécessaires à bon son fonctionnement, notamment un bâtiment approprié et les moyens de locomotion.

Théodore Ngandu

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top