Politique

PROMOTION ET PROTECTION DES DROITS DE L’HOMME EN RDC : La CNDH éprouve d’énormes difficultés pour son bon fonctionnement

Ce n’est plus un secret, la Commission Nationale des Droits de l’Homme éprouve d’énormes difficultés pour accomplir convenablement la noble mission lui confiée conformément à la constitution de la République Démocratique du Congo et à sa loi organique. Cette institution citoyenne d’appui à la démocratie n’a toujours pas de bâtiment approprié depuis sa mise en place. Tous les efforts fournis par les membres de la CNDH auprès des autorités compétentes se sont révélées jusque-là vaines. Une situation que son président national Mwamba Mushikonke Mwamus avait déplorée dans son discours d’ouverture de la session ordinaire de février 2019.

Outre cette première difficulté, la Commission Nationale des Droits de l’Homme a du mal à obtenir ses frais de fonctionnement et d’autres infrastructures pouvant lui permettre de mieux accomplir sa lourde mission. Selon une source qui a requis anonymat, « le blocage proviendrait du ministère de finances où certaines personnes compliquent la situation jusqu’à bloquer les dossiers, alors que pour le cas de la CNDH, le Directeur de cabinet du président de la République aurait déjà autorisé le décaissement de ces frais de fonctionnement ».
La CNDH lance ainsi un vibrant appel au Président de la République Félix Tshisekedi, lui qui a inscrit la question de la défense des droits de l’homme au centre de ses préoccupations, de s’impliquer personnellement, pour qu’une solution idoine soit trouvée.

Pour rappel, la CNDH est une institution d’appui à la démocratie ayant pour mission de promouvoir et protéger les droits de l’homme en République Démocratique du Congo. Suite aux énormes difficultés qu’elle éprouve, la CNDH a du mal a bien accomplir cette noble mission lui confiée. Etant une institution au même titre que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) et le Conseil économique et Social (CES), la CNDH doit, en principe, etre dotée de tous les moyens de fonctionnement afin de lui permettre de suivre de plus près la situation des droits de l’homme sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

Théodore Ngandu

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top