Société

Protection de l’environnement : L’importance d’un arbre dans la lutte contre le réchauffement climatique [Explications du Professeur Camille Nsimanda]

Depuis quelques années, les pays membres des Nations Unies font de la lutte contre le réchauffement climatique leur cheval de bataille. Mais dans cette lutte, l’arbre semble jouer un rôle pas important. Interrogé par Géopolis hebdo lundi 10 juin 2019, le professeur Camille Nsimanda donne des explications claires sur le rôle que joue réellement un arbre dans la lutte menée contre le réchauffement climatique à travers la planète.

Pour cet homme de science, l’arbre joue un rôle important dans la séquestration de gaz à effet de serre c’est-à-dire, l’arbre stock le carbone et permet de diminuer la quantité de carbone dans l’atmosphère. C’est l’arbre qui absorbe le CO2, le dioxyde de carbone émis par l’homme et par les phénomènes de la photo synthèse pour donner l’oxygène que l’homme respire. C’est aussi l’arbre qui nettoie toutes les saletés, et nous donne l’oxygène que nous respirons.

Quant au concept réchauffement climatique, le Professeur Nsimanda souligne qu’« Il y a d’abord deux volets : changement climatique et réchauffement climatique. Dans le changement climatique, c’est la modification des paramètres climatiques (température, précipitation, humidité), alors que le réchauffement climatique, on fait allusion à un paramètre d’augmentation de la température au niveau de la surface de la terre, la variation des climats chauds et froids ». Concernant la cause principale du réchauffement climatique, l’expert en environnement de l’Université de Kinshasa renseigne que cela est dû aux activités entropiques. Pour lui, ce sont des activités que l’homme exerce sur la planète, notamment les émissions de gaz à effet de serre pour conditionner la température (méthane dioxyde de carbone). Ces deux gaz sont ceux qui provoquent le changement climatique à cause de l’industrialisation, celle-ci est à la base de CO2. Exemple : les véhicules, les armes, l’augmentation de la population, l’agriculture, l’industrialisation.

Concernant la RDC qui regorge une importante réserve des forets, le Professeur Nsimanda souligne que le pays de Félix Tshisekedi peut gagner beaucoup d’argent en cette matière. « Il faut que le gouvernement congolais dispose des scientifiques qui devaient défendre notre foret en y impliquant les experts en matière de gestion des forets pour que ce dernier puisent élaborer la politique de gestion durable. En matière de foret, nous savons que par les crédits carbones, la RDC peut gagner de l’argent. Pour ce faire, la RDC doit avoir une diplomatie forte et une bonne politique de la conservation de la nature.

Doriane Okonda (Stagiaire de l’UNIKIN)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top