Economie

RDC : secteur minier : Glencore arrête l’exploitation de Mutanda Mining (MUMI) !

Glencore, le géant suisse des matières premières, a décidé d’arrêter la production de la mine Mutanda Mining (MUMI) située dans la richissime province du Lualaba (Ndlr : C’est à l’heure actuelle la plus grande mine de cobalt au monde, à partir de la fin de l’année en raison d’une chute spectaculaire des prix du cobalt sur le marché international. En effet, le cobalt est un métal clé dans la fabrication des batteries des véhicules électriques.

Selon le journal financier anglais « The Financial Times » qui annonce cette information, « la compagnie suisse, dirigée par le milliardaire Ivan Glasenberg, fermera la mine Mutanda en République Démocratique du Congo (RDC), qui est également un producteur important de cuivre. MUMI n’est “plus économiquement viable”, selon une lettre envoyée aux employés de la mine.
Cette décision est le dernier revers de Glencore en RDC, après la mise en exergue de ses relations avec l’homme d’affaires israélien Dan Gertler et l’imposition de taxes plus élevées en vertu d’un nouveau code minier entré en vigueur l’année passée. Des sources proches du dossier, nous apprenons que le département de la Justice des États-Unis d’Amérique enquêterait sur Glencore pour ses ‘’mauvaises pratiques commerciales’’ en RDC, ainsi que dans d’autres pays entrainant la chute d’un cinquième des actions de la société cette année. « Malencontreusement, en raison de la baisse significative du prix du cobalt, de l’inflation accrue due à certains de nos principaux coûts de production (principalement l’acide sulfurique) et des taxes supplémentaires imposées par le code minier, la mine n’est plus économiquement viable à long terme », lit-on dans la lettre au personnel de MUMI que le Financial Times a pu se procurer mardi dernier. Le prix du cobalt a chuté de plus de 40 % cette année en raison de l’augmentation de l’offre en RDC, le plus grand producteur mondial. Cette chute spectaculaire des prix a pris de court la société minière et de trading. La semaine dernière, Glencore a déclaré que son activité de négociation subirait des pertes de revenus en raison de l’effondrement des prix du cobalt.

MUMI est le premier producteur mondial de cobalt, qui est extrait du cuivre, et constitue l’un des principaux actifs de Glencore en RDC. Il a produit près de 200.000 tonnes de cuivre l’année dernière et plus de 27.000 tonnes de cobalt, soit un cinquième de la demande mondiale. La décision de fermer la mine intervient alors que Glencore doit procéder à une opération onéreuse pour exploiter un type de gisement différent sur le site, ce qui, selon le nouveau code minier de la RDC, coûtera plus cher.

Dans cette attente, la mine poursuivra ses activités jusqu’à la fin de l’année, après quoi elle devrait être placée sous « supervision et maintenance » et pourrait éventuellement reprendre la production.

Glencore avait déjà précédemment fermé sa production en raison de prix bas, réduisant sa production de zinc en 2015 après une chute de prix. La haute direction de Glencore s’est refusée, selon notre source, à tout commentaire sur ce sujet mais, la société cotée à la bourse de Londres annoncera ses derniers résultats financiers mercredi prochain. Dossier à suivre !

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top