Economie

Recensement général des entreprises : La RDC veut se doter d’un répertoire national des entités économiques

Le ministre d’Etat en charge du Plan, Modeste Bahati Lukwebo, a procédé, lundi 4 février dernier, au lancement du deuxième recensement général des entreprises (RGE), 30 ans après. Cette opération qui va se dérouler 12 mois durant sur l’ensemble du pays, sera pilotée par l’Institut national de la statistique (INS). Coût de l’investissement : environ 14 millions de dollars américains du gouvernement congolais avec l’appui de la Banque mondiale (BM).

« Cette information statistique est indispensable pour permettre aux gouvernants d’orienter leurs décisions en connaissance des causes dans le secteur économique en vue du développement », renseigne nos confrères de Zoom Eco. L’opération devrait permettre au pays de disposer d’une base des données fiables pour faire, entre autres, le sondage des entreprises en RDC.
Quant aux résultats attendus, le gouvernement s’attend à disposer d’un répertoire national des entreprises à jour ; d’une répartition des entreprises par branches d’activité et suivant la taille ; d’un potentiel productif des différentes provinces du pays ; d’un système d’information géographique (SIG) des entreprises; des données nécessaires pour l’affinement des comptes nationaux et des indicateurs conjoncturels.

Elle espère également avoir des statistiques sur l’emploi créé par le secteur privé par branche d’activité ; une typologie des chefs d’entreprise ; une liste des produits offerts ; et une base de sondage pour la réalisation d’enquêtes économiques.

« C’est une opération couverte par le secret statistique. Les données individuelles recueillies au cours du RGE sont confidentielles. Elles ne peuvent être utilisées à d’autres fins que celles de production et de diffusion des statistiques agrégées », a rassuré le Directeur technique du RGE.

Une structure opérationnelle a été mise en place pour ce faire. Elle comprend : un Comité de Pilotage (organe d’orientation et des décisions dans la mise en œuvre du Projet) ; un Comité Technique (structure d’exécution du Projet) et le Personnel de Terrain (cheville ouvrière de l’opération).

En rappel, la RDC manque d’informations statistiques fiables, récentes et à couverture nationale sur les entreprises. Le dernier recensement des entreprises réalisé dans le pays date de 1982. Il n’a concerné que les entreprises de production des Biens employant au moins cinq personnes, rémunérées ou non. Des entreprises de production des services n’avaient pas été touchées par l’opération.
Par ailleurs, les unités qui ne répondent pas à cette définition comme les commerçants ou travailleurs ambulants ; tous les autres Ministères et leurs Directions ; les taxis et les taxi-motos ; ainsi que les pousse-pousseurs sont exclus de ce recensement.

Paulin Muembo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top