Politique

REDUCTION DES EMOLUMENTS DES DEPUTES NATIONAUX : La proposition de Delly Sessanga rejetée !

Les députés nationaux du nouveau parlement de la République Démocratique du Congo (RDC), ont procédé mercredi 20 mars 2019, à l’examen du règlement intérieur article par article. Dans la foulée, l’amendement de Delly Sessanga portant réduction des émoluments alloués aux parlementaires congolais été rejeté. L’initiative de l’élu de Luiza pourtant souhaité par la grande majorité de la population congolaise.

Pour les observateurs, l’échec de cette initiative était prévisible. Le député national Delly Sesanga élu de la circonscription électorale de Luiza, dans le Kasaï Central, s’y attendait aussi sûrement. En effet, dans le cadre de l’examen du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, Delly Sessanga a proposé mercredi 20 mars dernier, la réduction des émoluments de députés nationaux ainsi que le train de vie de la chambre basse du Parlement. Cette proposition a été rejetée par la première chambre parlementaire de la République Démocratique du Congo (RDC), à la grande déception du Coordonnateur du regroupement politique, Alternance pour la République (A.R). « Profondément déçu de voir que les élus nationaux ne sont pas engagés sur la voie de consacrer l’essentiel de l’effort national à la reconstruction de ce pays. Il faut savoir que le fonctionnement de nos institutions consomme l’essentiel des ressources publiques. Aujourd’hui quand vous prenez rien que l’exécution du budget de l’année dernière, vous verrez que pratiquement 70% des ressources servent à payer le salaire et assurer le fonctionnement des institutions », a déclaré Delly Sessanga à la presse présente au Palais du Peuple, le siège du parlement congolais.

Le Secrétaire Général de la plateforme politique Ensemble pour le Changement, Delly Sesanga pense que cette situation est à la base de la lenteur du développement que connait le pays. « Ça veut dire qu’à partir de ce moment-là, on n’a pas le moyen pour faire les investissements pour l’avenir, construire les écoles, les centres de santé, les routes et développer ce pays pour son avenir», déplore-t-il.

Ces disparités existantes entre l’élite politique et la masse populaire est aussi à l’origine de l’affluence de la population vers l’activité politique délaissant ainsi le reste des secteurs de la vie nationale, croit savoir Delly Sessanga.

« Les salaires trop élevés dans la sphère publique, font qu’aujourd’hui, la politique attire vers elle tous les talents y compris ceux qui relèvent du livret de la société. Tout le monde rêve de devenir politique non pas pour servir mais parce que la politique est la seule voie qui permet un enrichissement rapide. Je voulais que l’Assemblée nationale donne le ton en assurant la réduction de son propre train de vie, celui des députés et ensuite, s’attaquer à ceux des autres », déplore l’élu national.

José-Junior Owawa

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top