Politique

Séminaire des Gouverneurs nouvellement élus : Les chefs des exécutifs provinciaux invités à servir avant tout le peuple !

Lancé le lundi 13 mai à Kinshasa, par le président de la république, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le séminaire de « mise en train de nouveaux gouverneurs élus et leurs adjoints » qui a eu pour but d’aligner leurs programmes en phase avec la vision du chef de l’Etat ,Félix Tshisekedi, qui entend instituer un contrat de performance avec eux, s’est clôturée mercredi 15 mai.

A l’ouverture de ces travaux, le chef de l’Etat congolais avait dévoilé les grandes articulations de sa vision sur le développement intégral de la RDC, laquelle est notamment basée sur les quatre axes stratégiques qui visent l’amélioration des conditions de vie de la population. L’homme, la croissance économique, la bonne gouvernance et la société solidaire sont ces quatre axes stratégiques qui constituent le socle sur lequel l’exécutif national entend asseoir ses priorités regroupées dans 20 piliers.

Dans le lot, il y a notamment la diversification de l’économie nationale et le développement du commerce, de l’industrie ainsi que des PME/PMI, l’amélioration du climat des affaires et la promotion de l’entreprenariat, la redynamisation du secteur des mines et des hydrocarbures en les rendant attractifs et performants, ainsi que la lutte contre la corruption et les crimes économiques. Placés devant leurs responsabilités, ces chefs des exécutifs provinciaux ont été invités à servir avant tout le peuple.

“Au cours de ce séminaire où les différents intervenants vont développer en profondeur les axes et piliers que je viens de vous dévoiler à titre indicatif, je voudrais, quant à ce, qu’un contrat-programme soit conclu entre vous et l’exécutif national, qui me permettrait d’évaluer les performances de chacun de vous, en vue de me donner la possibilité de bien sanctionner votre gouvernance après chaque évaluation trimestrielle”, avait déclaré Félix Tshisekedi dans son allocution.

Pendant ce séminaire, les gouverneurs ont souligné également l’importante question des moyens mobilisés à l’intérieur du pays pour et par les provinces. A ce titre, le numéro un congolais n’a ménager aucun effort pour leurs rassurer de sa volonté à rendre ceci effective. « Vous pouvez ici comprendre que la tâche qui vous attend est lourde et les défis à relever sont énormes. Je veillerai, dans le cadre de la rétrocession que les moyens conséquents vous soient alloués pour vaincre le défi du développement », a promis Félix Antoine Tshisekedi.

Au terme de ces travaux le mercredi 15 mai, le Premier Ministre, chef du gouvernement congolais, Bruno Tshibala, qui a représenté le président Tshisekedi à cette cérémonie de clôture, avait déclaré que ce séminaire était également un mécanisme de renforcement des capacités devant permettre aux gouverneurs de travailler dans le but de hisser la RDC au rang des pays émergents à l’horizon 2030.

Et de rappeler les propos du chef de l’Etat à l’ouverture, qui consistait à conclure un contrat-programme entre les gouverneurs et l’exécutif national. « Cet engagement lui permettrait d’évaluer les performances de chacun de gouverneurs, en vue de lui donner la possibilité́ de bien sanctionner leur gouvernance après chaque évaluation trimestrielle ».
Il sied de signaler qu’à l’issu de ces travaux qui ont duré 3 jours, plusieurs recommandations ont été formulées aux gouverneurs.

Les recommandations formulées à l’intention des nouveaux patrons de provinces sont les suivantes :

  • Organiser régulièrement des concertations avec les acteurs non étatiques et les partenaires au développement pour l’élaboration et la mise en œuvre du programme d’action des gouvernements provinciaux ;
  • Communiquer les actions prioritaires du gouvernement provincial à la population et aux autres acteurs de la société ;
  • Rationaliser et moderniser la gestion des provinces pour éviter une gouvernance artisanale ;
  • Nommer des gestionnaires compétents à la tête des entreprises publiques provinciales qui devront gérer selon les règles de l’OHADA ;
  • Redynamiser le cadre de concertation inter provincial ;
  • Prendre en compte la personne à mobilité réduite dans la composition des gouvernements provinciaux, des cabinets politiques, des administrations provinciales dans le programme d’éducation, de santé et dans la construction des infrastructures publiques ;
  • Exploiter au maximum le partenariat public-privé pour la reconstruction des infrastructures et la création des entreprises publiques ;
  • Installer les commissions consultatives de règlement des conflits coutumiers CCRCC sur toute l’étendue des provinces et les utiliser comme outil mise à votre disposition ;
  • Le raffermissement des connaissances sur l’organisation territoriale et administrative ;
  • Le tapage des missions pouvoir et responsabilité des membres du gouvernement provincial ;
  • Le partage des expériences sur la gestion des conflits inter institutionnels et au sein d’une institution ;
  • La présentation des outils de gestion des provinces et le mécanisme de contrôle ;
  • La présentation des techniques de mobilisation des ressources et de création des richesses au sein des provinces ;
  • Le renforcement du leadership managérial des autorités provinciales.

A l’issue de ce séminaire, les gouverneurs vont présenter les programmes de leurs gouvernements respectifs devant les assemblées provinciales, en intégrant la vision du chef de l’Etat qui vise le développement intégrale du pays et en plaçant l’homme au centre de toutes leurs actions dans les différents domaines de la vie.

Paulin Muembo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top